Tendance “Prends-moi en photo”

Salut!

Mes chers amis, aujourd’hui je vais vous parler de la nature humaine. Mystérieuse, profonde et pleine de …paradoxes! Et oui, sinon comment expliquer le fait qu’aujourd’hui, alors que la protection de la vie privé est devenu une des priorités et des problématiques sociales essentielles, on a tendance de dévoiler cette vie privé de plus en plus : on s’expose, on facebooke, on tweette, on bloggue, on youtube, on linked’inne, en criant au monde entier “Regarde-moi, j’existe!” ? Un des exemples flagrants de cette tendance que j’ai remarqué, c’est la passion dévorante de plus en plus de gens de se faire prendre en photo en la montrant ensuite au monde entier via le réseau mondial. Quelques exemples intéressants:

1.Les blogs de la “Street Fashion”

Tout a commencé avec The Sartorialist et son magnifique blog ou il n’y a que des photos d’inconnus, de gens ordinaires mais extraordinairement habillés que ce cher monsieur, Scott Schuman dans la vrai vie, prend en photo partout dans le monde. Il sort d’ailleurs avec une autre bloggeuse, une star dans ce milieu, qui a aussi fait de la photo “de la rue” son fond de commerce, Garancé Doré! Le succès de ces deux sites a par la suite motivé plus d’un de suivre la même voie artistique.

2.La folie du Photomaton

Le style retro avait gagné du terrain ces derniers temps dans plein d’aspects de notre vie: la manière de s’habiller, de manger, de voyager, nos modes de vie et de consommation. Elle touche désormais aussi la photo: les gens, apparemment nostalgiques de leur période ado funky délaissent de plus en plus le numérique pour de l’argentique en se ruant vers les Photomatons, ces cabines magiques où l’on peut faire la moue ou la tronche (c’est selon) en noir en blanc… Et si vous voulez aussi vous (re)lancer dans la prise de poses marrantes (parfois) et ridicules (souvent), voici trois façons d’adopter cette tendance:

  • La plus nomade et “partying”: adopter le Photomaton mobile! Afin de booster l’ambiance de vos soirées, rien de plus simple que d’installer cette objet tendance le temps d’une fête chez soi. La montée du Riromètre est garantie! Réservée auparavant aux événements mondains et soirées people, les société louant leurs cabines s’adressent désormais aussi aux simples mortels. A tester sur www.photo-mobile.com ou http://www.photomaton.fr/
  • La plus paresseuse et virtuelle: La cabine online. Plus besoin de sortir de chez soi pour faire des photos façon “Photomaton”. Le site Laphotocabine.com , présenté sous forme de l’intérieur d’une vraie cabine, propose de se faire tirer le portrait en quatre poses, dans des teintes surannées en récupérant le fichier aussitôt après. On vous propose ensuite de le poster directement sur Facebook, Twitter ou de l’envoyer par E-mail.
  • La plus design et high-tech: La cabine New Age. Rideaux gris, siège amoviable rouge lumineux, écran tactile et décors 3D, le Photomaton au look un peu viellot, a été récemment  tunné par M. Philippe Starck en personne, attention! Le premier prototype de ce bijou high-tech vient d’être inauguré…dans le métro parisien(!), suivi, en 2011, par des centaines d’autres (Il avait franchement besoin d’un peu d’air frais d’ailleurs, ce pauvre métro parisien…)

3. Le Nu décomplexé

Des siècles de mise en veille après Botticelli et son amour pour des Venus et autres beautés dénudées, le nu artistique redevient d’actualité, en photo cette fois. Des bloggeuses, des danseuses, des vendeuses et même des étudiantes de Sciences Po (pourquoi pas!) se dénudent par amour de l’art ou just for fun devant l’objectif du photographe. Pourquoi? Parce qu’elles aiment ça, disent-elles. Un loisir comme un autre, qui permet en outre de booster son ego, de mieux accepter son image et son corps, en s’exprimant par celui-ci. Poser nu est dans l’air du temps et ne choque plus personne: un sondage réalisé récemment montre d’ailleurs que 60% des filles trouvent le fait de poser nu pour un magazine ou une pub plutôt “cool”. Et les marques en profitent: ainsi, American Apparel  crée le buzz en mettant en scène des jeunes filles, “100% employées de la marque”, selon AA, dans des pubs ultra hot. Son crédo: lumière crue, sportwear chic et décontracté et surtout des vraies filles à moitié à poil. Comme quoi, la femme à poil dans la pub, ça marche toujours …

Photographier de la “real life” et du “real people” devenu hype, de nombreux branchés, artistes et photographes s’y mettent de plus en plus. Ainsi le photographe Terry Richardson, une star dans le domaine, s’éclate en faisant des photos chaudes des filles qu’il rencontre en les postant sur son site, où il propose d’ailleurs à qui le souhaite de devenir son modèle: Terryrichardson.com. La même ligne de mire pour Olivier Zahm, rédacteur en chef de la bible fashion Purple qui poste sur son blog Purple-diary.com les photos “osées” de sa girlfriend, ses collègues ou même d’inconnues rencontrés en boîte de nuit. Des Anti-numériques peuvent aussi trouver leur bonheur, grâce à l’apparition de magazines sexy et intellos: “L’imparfaite”, revue érotique de Sciences-Po (ah, pas du tout farouches, ces universitaires..) fait poser des étudiantes de l’établissement en plus simple appareil ou encore “Edwarda”, une alternative plus cérébrale de Playboy qui met en scènes des non professionnelles. Et puis certaines n’ont carrément besoin de personne pour se dénuder de manière artistique: elles se font prendre en photo par un ami et postent ensuite le tout sur leurs blogs. Mais attention, elles ne considèrent pas ça du tout comme de l’exhibitionnisme, en clamant d’ailleurs haut et fort qu’elles n’oseraient jamais poster de photos provocantes sur Facebook et que le fait de se montrer ivre sur le réseau est beaucoup plus dangereux pour la réputation.

Après tout, “le nu” est une forme d’art comme un autre et les photos de vraies femmes qui assument leurs corps ne peuvent jamais être vulgaires, car toutes les femmes sont belles au naturel, n’est-ce pas? 🙂

4. Le phénomène du “Planking”

Cette tendance, que perso je trouve totalement dingue et débile, prend tout de même de l’ampleur actuellement… Mais alors késako? Tout simplement le fait de s’allonger face contre terre et les bras le long du corps dans des endroits insolites et se faire prendre ainsi en photo, en la postant ensuite sur le WWW. Vous pouvez avoir un aperçu de cette chose affreuse sur Plankingphotos.com.

Une pratique controversée, car pouvant se révéler dangereuse: on a vu les cas ou les personnes en mal de reconnaissance “prennent la pose” souvent dans des endroits extrêmes: bordures des ponts, sommets des montagnes etc.) Elle a créé  d’ailleurs récemment une polémique, à cause de la mort d’un jeune homme, tombé dans un ravin en voulant réaliser une photo de planking sur le bord d’un pont…Mais que est-ce qu’on ne ferait pas par amour de la gloire?

Voilà, sur ce, je vous souhaite une très très bonne soirée, et vous conseille vivement de continuer à faire de bonnes vielles photos numériques, ce sera plus sûre pour votre santé, réputation et même vie.

Votre Vale

Advertisements
This entry was posted in Tendances Société. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s