Nouvelles tendances du Webmarketing: Interview avec un expert

Salut,

Ah… le Web 2.0…Internet….Facebook..Blog…Twitter…Youtube… je te poke et je share une video sur ton profil…et tu la tweete ensuite…la routine quoi…

 

Le on-line fait partie intégrante de notre vie aujourd’hui. Nous y communiquons, achetons, partageons nos opinions, regardons des films, écoutons de la musique, tombons amoureux, faisons l’amour…bref, tout comme dans la vrai vie. Mais les marques et les spécialistes du marketing s’intéressent surtout à l’aspect commercial du Web.  

 

Je vais commencer par quelques statistiques intéressantes qui démontrent clairement l’impact que le Web 2.0 possède sur la performance des entreprises aujourd’hui. Elles ne peuvent plus ignorer son pouvoir communicatif et doivent désormais déployer des efforts supplémentaires afin de mettre au point une stratégie du web marketing appropriée s’ils veulent rester dans la course effrénée à la clientèle:    

  1. 74% d’internautes ont déjà visité un site de réseautage, des medias sociaux ou blog.
  2. Les utilisateurs de l’Internet passent en moyenne 6h par mois sur les sites de social media (Australia est la mieux placée avec 7h par mois).
  3. 1 minute sur 8 on-line est passée sur Facebook…et 32% d’internautes lisent les blogs.
  4. Dans l’Asie Pacifique les avis et recommandations on-line sur les produits sont la 3ème source de confiance lors de la décision d’achat, juste après la famille et les amis!
  5. 25% des utilisateurs du Web utilisent Twitter et Facebook afin de se faire une idée à propos de la marque.
  6. 50% d’Internet lisent les critiques on-line afin de se faire une opinion à propos de la marque.
  7. Facebook possède plus de 600 millions de membres et a élargi son réseau de 80 millions nouveaux comptes dans le premier trimestre 2011.
  8.  475 millions d’usagers de Facebook ont entre 18 et 44 ans.
  9. Twitter possède 175 millions d’utilisateurs. Viadeo: 35 millions de professionnels.

10. LinkedIn est celui qui possède la plus grande vitesse de développement parmi tous les sites des medias sociaux avec le nombre de visiteurs uniques qui a augmenté de 99% entre le Juillet 2009 et Mai 2010.

11. Il y a 161 millions blogs sur internet.

Il se trouve qu’un très bon ami à moi travaille dans le Web Marketing et est un veritable expert dans le domaine. C’est ainsi que l’idée m’est venu de m’adresser à lui afin de lui soutirer toutes les nouvelles tendances du moment dans ce domaine.

Q1: Alors, à ce qu’il parait, le Web prend de plus en plus d’ampleur dans les stratégies marketing des entreprises? Tu penses qu’il va complètement remplacer les canaux de communication traditionnels? 

Alors, moi aujourd’hui, par rapport à l’expérience que j’ai, je trouve que depuis quelques années, le clivage offline/on-line n’est pas le modèle gagnant. C’est les campagnes 360 ° qui vont être vraiment ce modèle gagnant. Selon ce qui est distribué en ligne, il en a forcement une qui va mettre le pied à l’étrier à l’autre. Il y a toujours une qui va être le squelette de la communication. Il est donc là, en fait, le choix, c’est qu’au bout d’un moment, où est-ce qu’on veut faire atterrir les gens ? Est-ce qu’on veut les faire atterrir sur l’on-line pour générer du business sur le Web, ou est-ce qu’on veut générer justement du service dans une boutique, est-ce qu’on veut faire les deux ? Pour moi ça, ça va vraiment influer quand est-ce que je mets du budget : est-ce que je mets du 50/50 ou plutôt 20% sur offline et puis le reste sur on-line..ça va vraiment dépendre de plein de choses, mais pour moi, ce sera toujours le couple gagnant, en « 360° », en utilisant le mobile, en utilisant l’évènementiel… c’est ça qui est le plus important.

Q2: Et en ce qui concerne les dernières tendances dans ce domaine actuellement? Que est-ce qui marche vraiment actuellement?

Ce qui marche bien c’est d’utiliser ce mélange des 2 modes de communication, virtuel et réel. Je donne un exemple: à Genève, il y a eu ce Buzz, fin de l’année dernière, ou on voit des traces de pas d’un monstre dans la rue. Et donc l’idée, c’est que nous, en on-line, on a accompagné ce buzz là, pour que les gens qui tapaient sur Google :  « traces de pas, monstre, Genève», tombent sur le site de la ICG. Et donc faire continuer justement cette expérience en ligne. Donc du coup, là, ça avait du sens, parce que les gens se promenaient dans la rue, ils étaient intrigués, on savait que les gens allaient forcement aussi aller en ligne, et c’est ainsi qu’on a récupéré ce trafic offline. Ce qui avait tout son sens. Et donc, dans cette vision là, c’est un mix, on va dire parfait, parce qu’on utilise un autre canal d’acquisition pour le site Internet, par exemple. Ce qui est important d’avoir, justement, c’est ce flux d’audience, ce mouvement qui amène du Web vers le offline et de l’offline vers le Web.  C’est ce travail de faire, de générer des flux montants/descendants qui est, pour moi, quelque chose d’intéressant.  

Q3: Et finalement, comment est-ce que tu vois l’évolution du Web Marketing et de la stratégie de communication des entreprises en général?

Je pense pas que la communication traditionnelle ne va pas disparaître, par contre elle va devoir évoluer, en devenant un hameçon, permettant d’aller plus loin dans le développement de la relation client sur le Web. La communication future sera comme un ADN en fait. Oui, c’est en fait une très bonne image. C’est comme l’ADN avec 2 hélices. Aujourd’hui, la communication a une ADN hybride : digitale et traditionnelle. Et la finalité de cette ADN, selon moi, va être vraiment l’arrivée de la réalité augmentée. On va pouvoir vivre du digital dans la vraie vie. Et ça va être cool 🙂

Dans un magasin de vêtements

Dans un supermarché

Les évangélistes disent que son arrivée serait de l’ordre de 3 à 5 ans. En voici un exemple concret: on se promène dans un magasin, pour acheter des yaourts par exemple. La réalité augmentée va nous permettre de dire, enfin, de nous remettre de l’information en retour, si maintenant je regarde un yaourt, pour moi, par rapport à mes affinités sur Facebook, mes commentaires et ce que j’aime faire ou manger, il va me dire qu’il est pas bon pour moi ce yaourt, alors que pour toi, du fait que t’es peut-être plus Bio, sans sucre etc., ben il est parfait pour toi. Parce qu’il aura aspiré des données dans le monde digital, et les aura retravaillé et te rerenvoyé dans la vraie vie pour t’aider à prendre une décision. C’est là où l’offline et le on-line se rejoignent donc!

Voilà donc pour cette fin d’interview un peu futuriste, qui perso, me fais un peu rêver 🙂 Espérons que les experts n’ont pas vu trop grand…ça m’aidera au moins choisir mes yaourts (c’est vrai que j’ai de la peine avec ça…)

Sur cette note technologique je vous souhaite une très bonne soirée,

Et vive la technologie!

Votre Vale.

Advertisements
This entry was posted in Tendances Marketing and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s