L’homme blanc moderne en crise est l’électeur parfait de M. Trump

Salut!

Je crois que j’ai découvert LA tendance du siècle. C’est la CRISE. Oui, elle est vraiment partout.

image-for-mobbie-articleVous connaissez déjà la crise économique, la crise sociale, alimentaire ou environnementale. Il y en a pourtant une qui passe presque inaperçue: c’est la crise identitaire!

Nos comportements, valeurs ainsi que certaines règles et préceptes sociaux ont fortement évolué ces dernières années. Et certaines couches de la population n’ont malheureusement pas su s’y adapter à temps. Du coup, ils en souffrent.

Vous avez deviné de qui je veux parler? Eh oui…les mecs 😉

En effet, ces pauvres messieurs ont subi plusieurs “claques” à leur ego ces dernières décennies. Imaginez seulement: depuis des millénaires ce sont eux qui décidaient de tout dans les sphères politique et sociale de la planète. Ils avaient tous les droits: celui de voter, de travailler, d’épargner de l’argent ou de s’exprimer librement.

Et tout d’un coup, ces bonnes femmes ont décidé d’être égales à l’homme ! Elles veulenthqdefault s’exprimer, travailler (même parfois diriger (!)), être indépendantes financièrement ou disposer de leurs corps comme elles l’entendent! Ah oui, certaines ne veulent même plus passer tout leur temps à la cuisine à préparer de bons petits plats pour leur cher et tendre, lui proposant même (le comble!) de partager les tâches ménagères. Le monde à l’envers je vous dis.

Les pauvres…je les plains. Tout en précisant que (c’est important) je ne me considère pas comme étant féministe (loin de là), mais néo-féministe, c’est-à-dire que je soutiens l’idée que les hommes et les femmes ont des différents rôles (liés à nos différences d’ordre biologique) mais je préconise l’attribution de la même valeur et du même respect aux deux sexes. Bref.

Tout ça pour dire que la vie de l’homme moderne est devenu très dure et certains, n’arrivant plus à s’adapter à cette nouvelle donne, en souffrent.

2013-11-25_interne_crise-de-la-quarantaine-homme.jpgCar désormais ils doivent assumer 2 rôles: le premier, qu’ils ont assimilé avec le lait maternel, d’un être fort et viril qui n’éprouve aucun sentiment ainsi que le deuxième, “imposé” par la montée des femmes en puissance, d’un mari et père aimant qui s’implique dans le quotidien familial et qui a le droit d’exprimer ses peurs et faiblesses. En gros, deux rôles dont l’un est juste à l’opposé de l’autre.. il y a de quoi devenir fou…

Et certains le deviennent…et pas qu’un peu: de 2009 à 2014, le taux de mortalité des hommes américains blancs d’âge moyen a augmenté drastiquement, surtout pour cause de maladies cardiaques (liées au stress), à l’overdose de drogues ou d’alcool ou encore carrément dû au suicide…

Mais récemment un homme est venu à la rescousse des plus “perdus” de ces mâles. Son hqdefaultnom est…Donald Trump: vous savez, celui qui n’arrête pas de faire des blagues sexistes à la télé tout en se présentant à la prochaine présidentielle américaine. Plein d’idées mysogyno-patriarcales, il promet à ces âmes masculines “errantes” de rétablir l’ordre millénaire en remettant les “femelles” à leur place, c’est-à-dire à la cuisine familiale…

Du coup, les hommes en mal de reconnaissance voient en lui une sorte de messie qui resoudra leurs soucis d’égos égratignés. Persuadés que grâce à lui ils vont retrouver leur puissance d’antan et que ceux qui les empêchent d’avancer (femmes mais aussi les jeunes et les étrangers plus ambitieux et cultivés qu’eux) vont être remis à leur place.

Ce sont eux qui voteront en majorité le 8 novembre prochain pour Trump. La peur a toujours était un très bon outil marketing et ce dernier l’a bien compris. C’est en jouant sur les peurs des hommes (d’échec, de ne pas être à la hauteur, de ne pas correspondre à la norme) qu’il espère gagner la bataille des élections.

Mais j’espère sincèrement qu’il y aura suffisamment de personnes éclairées et saines d’esprit  aux États-Unis pour ne pas donner la possibilité à ce monstre roux aux pattes dorés d’aller au bout de ses idées rétrogrades… désolé pour le vocabulaire mais ce personnage m’horripile  jusqu’au bout des ongles.

Sur cette note activiste,

Je vous souhaite une très bonne journée,

Et on en reparle le 8 Novembre prochain…

Votre Vale

 Non mais sérieux, lui – président???f732a853fbdb58138c65cea10f113a62.jpg

 

 

 

 

 

 

Advertisements
This entry was posted in Tendances Société and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s