La fin du travail?

Hello,

Avez-vous remarqué ces dernières années que vous effectuez vous-même de plus en plus de tâches, normalement réalisées par une personne, spécialement dédiée à cetautomatisation-referencementte activité ? Vous scannez vous-même vos achats dans un supermarché, vous faites vos paiements sur internet et achetez vos billets de transport dans une borne. Bienvenue dans le siècle de la digitalisation des services et de l’automatisation du travail !

Et d’un côté, cette évolution est une très bonne chose. L’automatisation des tâches augmente l’efficacité des entreprises, diminue le temps d’attente et rend nous, les clients, plus indépendants (des horaires ou des gens pas bien réveillés).

Mais d’un autre côté il faudrait quand même se poser la question: “Que vont désormais devenir toutes ces personnes, remplacées par les machines?”. En effet, les économistes sont formels: avec les avancées technologiques, près de 50 % des métiers d’aujourd’hui vont disparaître dans les 20 années à venir !

Et ce changement touchera tous les secteurs: l’industrie bien entendu mais aussi les transports, la banque ou encore les services médicaux et juridiques! Le graphique ci-dessous est très parlant. Il n’y a que très peu de tâches (la colonne de droite) qui ne peuvent (pas encore) être effectués par les ordinateurs.

basic-income

Et cela va si loin qu’une simple adaptation ne suffit plus. Il faudra désormais complètement repenser le système économique moderne. On aura tout simplement plus besoin d’autant de travailleurs…”Travailleurs” dans le sens où on l’entend aujourd’hui en tout cas (le fameux métro-boulot-dodo).

Mais comment faire alors? Car pour la majorité des gens le travail n’est souvent pas qu’une simple occupation mais constitue le socle autour duquel s’organise toute leur vie. Il donne du sens à l’existence. Sans lui beaucoup de personnes se sentiraient complètement inutiles et perdues.

C’est une véritable révolution économique et sociale qui nous arrive dessus et il faut déjà maintenant réfléchir aux solutions afin de pouvoir l’accompagner au mieux. Et elles existent!

On pensera bien entendu devenir-freelance-internetà l’entrepreneuriat. Des centaines de start-ups, Uber en tête, surfant sur, justement, cette digitalisation du travail ont explosé ces dernières années. Le souci est ici notre éducation, qui ne nous pousse pas forcement à créer et entreprendre. Les écoles actuelles forment de bons exécutants, non pas des bons leaders. Il faudra donc complètement repenser le système éducatif qui devra éveiller au mieux les jeunes esprits en formant des futurs travailleurs indépendants.

On pensera aussi au travail partiel, largement adapté dans les pays nordiques comme les Pays-Bas, la Suède ou la Norvège. Le problème qui se posera alors est la diminution logique du revenu des ménages, créant la précarité et poussant les gens à accumuler plusieurs emplois afin de compenser le gain perdu.

La solution serait peut-être cette idée loufoque du Revenu de base universel. Une somme distribuée à tous les habitants d’un pays sans distinction, en plus de leur salaire. Le montant de ce revenu devra correspondre bien entendu au coût de la vie dans un pays donné et sera sensé couvrir les besoins basique d’un individu.

Les détracteurs de ce concept insistent sur le risque évident (pour eux donc) de la diminution du taux d’occupation de la population. En gros que les gens arrêtent simplement de bosser…

Eh bien, les exemples montrent bien le contraire! Comme cette expérience «grand format» réalisée au milieu des années 70 à Dauphin, une petite ville canadienne, où les habitants recevaient, pendant 5 ans, un revenu de base. Les résultats ont été plus que rassurants ! En effet, seules 2 groupes de personnes ont diminué leurs temps de travail: les adolescents (car ils n’avaient plus de pression pour soit gagner leur propre argent de poche soit pour soutenir leur famille financièrement) et les jeunes mères (qui préféraient passer plus de temps avec leurs enfants).

Et ce n’ai pas tout ! Il y a eu plusieurs autres conséquences très positives. Bien entendu, la pauvreté a disparu. Mais encore: le nombre d’hospitalisations a drastiquement chuté (surtout liées aux accidents, blessures et maladies psychiatrique (tellement parlant !) et le taux de réussite scolaire a aussi augmenté de manière inattendue. Une preuve évidente des effets majeurs positifs de cette mesure sur la société ! 🙂

Ce serait donc possible! Et là, vous allez me poser THE question: et d’où tu sortirais tout cet argent pour financer un tel projet colossal? Car oui, ca représenterait quand même une petite somme…en France par exemple, où les défenseurs du revenu de base proposent une somme de 750 EUR par personne, cela fera quand même un poste de plus de 50 milliards dans le budget du pays… 😦

Et bien oui, cela ne sera pas facile. Mais une des solutions, selon moi (sûrement très naïve) serait d’envisager le prélevement d’un certain pourcentage de la valeur ajoutée produite par chaque entreprise. Car les richesses, elles, continueraient à être produites (et même augmenteraient grâce à l’efficacité améliorée par l’automatisation du travail), n’est-ce pas? Et vu que les machines qui l’auront produite n’en auront de toute façon pas besoin ;)…

Bien entendu, la mise en place de tous ces changements nécessiterait une réflexion i-love-my-life-131918369071.pngapprofondie et une planification longue et structurée…mais le jeu en vaut la chandelle, vous ne trouvez pas?

Sur cette note économiquement enthousiaste,

Je vous souhaite une très bonne journée ensoleillée

Votre Vale.

 

 

Advertisements
This entry was posted in Tendances Société. Bookmark the permalink.

One Response to La fin du travail?

  1. Pingback: Education first ou pourquoi avec l’éducation actuelle on va droit dans le mur. | La Curiosité Assumée

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s