Je mange donc je m’engage

Hello,

Je vais vous révéler une chose qui va peut-être vous surprendre ou même choquer…à chaque fois que vous choisissez un produit dans un supermarché, que vous le mangez et que vous jetez ce qui en reste, vous participez activement dans la gestion de notre planète… Ça va, vous tenez le coup? Je rigole, je suis sûre que vous en doutiez un peu quand même…

Bon allez, je développe le sujet :

Gandhi a dit une fois: “Il y a des gens dans ce monde si affamés, que Dieu ne peut leur apparaître que sous la forme de pain”.

Triste vérité qui décrit aussi un fait avéré : la nourriture c’est la vie ! Elle se trouve ainsi au croisement de (presque) tous les systèmes gérant notre vie: économique (à travers la fabrication des produits), écologique (via la consommation), celle de l’éducation (ca commence déjà à la cantine), et bien sûr les systèmes de santé et religieux (via nos choix alimentaires et les interdits).

FoodEconomics_640x360

Et à chacun de vos choix, vous faites un geste de citoyen engagé. Vous voulez un exemple concret? Prenez l’avocat 😉 Vous aimez les avocats? Dites pas non, tout le monde les aime, les 5’386 192 #avocado sur instagram le prouvent (Et c’est qu’en anglais !). Mais saviez-vous que l’amour inconditionnel de cette boule verte est en train de littéralement détruire la flore et faune tropicales du Mexique, 1er producteur d’avocats dans le monde? Car oui, pour satisfaire cette demande impressionnante, faut bien produire plus, souvent en défaveur de l’écologie locale.

Certains ont bien compris l’influence du contenu de nos assiettes sur le futur de l’humanité (wow…ça sonne super important) et essaient de changer les choses au travers des diverses initiatives. En voici quelques-unes, qui ont pris le plus d’ampleur ou sont juste insolites ou funky:

Au niveau privé:

Freeganisme (ou gratuivorisme):

Ce mouvement, créé en 1999 aux États-Unis par Warren Oakes, prône un mode de vie freeganlogoalternatif qui consiste à consommer principalement ce qui est gratuit et végane et à créer des réseaux d’entraide qui facilitent ce choix, tout cela dans le but de dénoncer le gaspillage alimentaire et la pollution générées par les déchets. Ils se sont fait surtout connaître par leurs “raids” sur les poubelles des supermarchés dans le but de récupérer les denrées alimentaires invendues et éviter ainsi le gaspillage. D’ou aussi leur surnom de “déchétariens”. Le freeganisme s’applique non seulement à l’alimentation mais aussi à d’autres aspects de la vie, en promouvant la décroissance, la réduction du temps de travail (voire le glanage), le maraîchage, le troc et même la désobéissance civile…#larévolutionestenmarche

Les restos des “restes” 

Certains petits malins ont vu qu’on peut non seulement ne pas gaspiller la nourriture mais même tirer profit de ce qui ne sera pas vendu. Comme ce restaurant danois, Rub & Stub, ouvert en 2013, ou l’on prépare des plats à partir de surplus industriels ou des produits proches de la date de péremption. Premier en Europe, il a depuis évolué en une entreprise sociale qui donne des consultations ou organise des events autour de l’alimentation responsable, mais a aussi lancé une tendance durable, vu que d’autres lieux similaires ont ouvert en Europe et partout dans le monde. Comme cette cantine participative parisienne, Freegan Pony (j’adore le nom 🙂 ) ou l’on cuisine les restes invendus du Ringis.

Les chefs s’engagent:

Qui, si ce n’est pas les chefs, sont les mieux placés pour s’exprimer au sujet de l’alimentation? Et depuis quelques années ils le font! Et pas qu’un peu!

imgVous connaissiez sûrement Jamie Oliver, The Star de l’engagement politique et social pour une alimentation saine; mais désormais il y a aussi Massimo Bottura et son ONG Food for Soul dont le but est de sensibiliser le public sur le gaspillage alimentaire et la faim grâce à des initiatives en collaboration avec des chefs, des artistes, des designers et des institutions. Il y a encore René Redzepi, le fameux chef du Noma (quand même classé comme « meilleur restaurant au monde » 4 années de suite…) qui recycle 100% de ses déchets, promeut le locavorisme et lance bientôt un cours sur le développement durable. En France, une centaine de chefs ont même signé en septembre dernier une lettre ouverte contre le rachat de Monsanto par Bayer.

Certes, tout cela est certes aussi dû à un phénomène de mode, mais honnêtement, si ca sert la bonne cause, j’y vois aucun mal…

Au niveau public:

Bien entendu, il aurait été bizarr2016-04-22-1461333964-2709411-globalgoals112responsibleconsumptionandproduction.jpg__731x380_q85_crop_subsampling2_upscale-thumbe si, vu l’ampleur actuelle du phénomène, les gouvernements n’avaient pas pensé à agir…ils l’ont fait. L’initiative majeure au niveau mondial aujourd’hui s’appelle « les 17 Objectifs de Développement Durable », initiée et gérée par les Nations Unies. Ces derniers englobent tous les domaines actuels de préoccupation, tels que la pauvreté, l’inégalité, l’éducation et 14 autres. Ainsi, N°12 se concentre sur « Établissement des modes de consommation et de production durables », pile dans notre thématique ici. Bon, par contre, même si ses objectifs-cibles sont certes très honorables, honnêtement, ils ne me paraissent pas vraiment atteignables en 2030 (année butoir)…jugez par vous-mêmes:

  • D’ici à 2030, réduire de moitié à l’échelle mondiale le volume de déchets alimentaires par habitant au niveau de la distribution comme de la consommation

ou encore celui-là

  • D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les personnes, partout dans le monde, aient les informations et connaissances nécessaires au développement durable et à un style de vie en harmonie avec la nature.

Bien du courage je leur souhaite…

Et si après ce récit vous vous sentez terrorisé d’aller faire vos courses (j’en suis vraiment désolée..),  je vous conseille ce documentaire qui vous aidera, comme son nom l’indique (“Food choices”), à faire des bons choix alimentaires 🙂

Sur cette note appetissante et engageante,

Je vous souhaite une très bonne soirée mes amis,

Votre Vale

Et bon appetit, malgré tout 😉

BITTMAN-jumbo

Advertisements
This entry was posted in Tendances Food, Tendances Société and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s