“Il me croit ou pas?” Telle est la question…pour un pro du Marketing

Hello,

J’aimerais vous poser une question: est-ce que vous savez pourquoi vous faites un tel ou tel choix? Pourquoi achetez vous ce yogourt à la pastèque (et pas celui à la fraise) ou votez Macron (et pas LePen :p)?

18716391_10155208295428971_1552130260_n

Et bien, je vais vous le dire: que cela soit un choix politique, social ou de consommation, ce sont vos croyances personnelles conscientes (ou inconscientes) qui influencent votre décision finale. Ces croyances vont se constituer et évoluer tout au long de votre vie et seront influencées principalement par 3 facteurs: vos gènes (votre caractère de base), votre éducation et l’environnement (culturel, social etc.).

Récemment, j’étais à une conférence sur ce sujet justement (organisée par le réseau Rezonance). Son nom, “Au commencement sont les croyances, ensuite les marchés”, indique bien la plus grande problématique des marketeurs aujourd’hui: l’individuSIGE_DESSIN_apx_470__w_ouestfrance__m du 21ème siècle ne croit plus personne (ou seulement ceux qu’il choisit de croire, selon ses propres critères…ce qui n’est pas vraiment mieux…) Elle est loin l’époque où le consommateur “gobait” tout ce qu’il lisait et voyait dans les médias traditionnels en supposant naïvement que les messieurs importants à la tête des corporations et autres chaînes télévisées ou partis politiques ne leur mentiront jamais ni ne leur conseillerons jamais rien de mal…ben oui quoi, ils n’oseront jamais dire des conneries à des millions de personnes! Et ben si, ils osent…et comment ! #nomoreillusions

Screen_shot_2012-01-18_at_5.28.23_PMMais l’individu évolue, il apprend ! Il était homo sapiens il n’y a pas encore longtemps, il est désormais homo technologicus… et ça change tout! Aujourd’hui les marques (commerciaux, politiciens, lobbyistes et autres individus fort sympathiques) doivent faire avec le “consom’acteur”, cette personne éclairée qui a accès à tout plein d’information, qui se renseigne, lis des commentaires, demande l’avis de ses proches et fait un choix…complètement subjectif et souvent irrationnel…bien du courage, chers messieurs importants 😉

Macron, “le candidat des médias”, l’avoue lui-même dans une interview: ” J’ai fait beaucoup de couvertures parce que je fais vendre. C’est comme une lessive, rien de plus. Mais les médias me traitent la plupart du temps assez mal. Ma grande chance est que les gens ne lisent que très peu les médias. Ils regardent juste les titres, les couvertures et les photos…”

Mais comment faire alors? Comment prévoir ce que le consommateur va choisir? Faut bien faire des profits, hein! Heureusement qu’il existe aujourd’hui des outils qui permettent d’analyser et même prédire le comportement de cet être complexe, appelé humain.

Il y a notamment le neuromarketing, cette science incroyable qui permet de voir ce que vous pensez même si vous pensez que vous ne le pensez pas! Pour ce faire, les spécialistes appliquent “tout simplement” les savoirs et les techniques des neurosciences cognitives dans les domaines du marketing et de la communication. Ils se focalisent principalement sur 3 facteurs: la mémorisation, l’émotion et l’attention, car ce sont eux qui jouent le rôle crucial dans le processus décisionnel.

neuro

En gros, pour être efficace, la pub (ou n’importe quelle autre communication) doit:

  • Attirer l’attention
  • Eveiller des émotions (souvent liée à nos souvenirs)
  • Etre facilement mémorisable (« rester dans la tête »)

Pour cela, on utilise 3 techniques principales: L’IRM (l’Image par Rayonnement Magnétique), la technique la plus précise puisqu’elle permet de visionner la totalité du cerveau grâce à un scanner. Ensuite il y a l’EEG (l’Electro-Encéphalogramme) qui mesure les champs électriques à la surface du cerveau grâce à un casque muni de plusieurs électrodes. Et enfin  le “Eye tracking” – méthode (la plus funky) qui permet, 1695505comme son nom l’indique, de « pister » le regard du consommateur. On équipe le “testé” de lunettes à capteurs qui permettent de suivre son activité cérébrale et on le laisse ensuite réaliser une activité d’observation qui implique (parfois) une décision d’achat (une promenade dans un supermarché ou surf sur un site web p.ex). Il est ainsi possible de savoir quels produits, couleurs ou emplacements attirent plus particulièrement son regard. Plus l’œil reste longtemps sur un objet et y revient, plus il sera attirant pour la personne et plus il aura de chances à être choisi (acheté).

Pour le moment, le neuromarketing est une méthode encore assez chère même pour les gros acteurs (30 000 €- 50 000 € en moyenne pour un test). Elle possède de plus plusieurs limites juridiques et éthiques (on décortique quand même un cerveau humain…) Mais à mon avis, au vue de son efficacité, elle va se développer de plus en plus, quitte à devoir convaincre les consommateurs et autorités.

search_inspect_data_mining_binary_data_traffic_tunnel_speed__xp_shutterstock-100533456-carousel.idgeMais parfois, il n’y a même pas besoin de « fouiller » dans un cerveau pour comprendre et/ou prédire un comportement. Il suffit juste d’observer et d’analyser. Pour cela, rien de mieux que le data mining. Je pense que la majorité parmi vous se rende bien compte qu’en utilisant l’internet, elle y laisse pas mal de traces…et par conséquent de données personnelles. Lesquelles représentent une mine d’or pour les spécialistes en marketing et communication qui s’en servent (sans aucune culpabilité d’ailleurs :p) pour étudier nos comportements et émettre ensuite des analyses très ciblées et qui s’avèrent être très juste dans la plupart des cas.

Un exemple très parlant: en 2016, alors que la plupart d’instituts de sondage prédisaient l’élection de H. Clinton face à D. Trump aux USA, l’agence suisse Enigma a émis un rapport qui déclarait clairement l’inverse, en ayant pour justificatif leur étude data mining. Au vue des résultats des élections, on se dit que ce n’est pas si bête ce truc de geeks… 😉

Sur cette note psycho-scientifique,

Je vous souhaite une très bonne soirée (presque d’été).

Votre Vale.

Posted in Tendances Technologies, Tendances Marketing | Tagged , , , , | Leave a comment

L’Humain+ c’est déjà la réalité…

Hello,

Je suis allée voir un film récemment, “The ghost in the shell”, qui m’a pas mal fait réfléchir. Pourquoi ? Et bien, principalement à cause du fait que, tout en sachant que je regarde une science-fiction, j’avais vraiment l’impression d’y voir notre société dans quelques dizaines années…

En 2-3 mots, ce film parle d’un futur (plus ou moins éloigné) où les 100% humains (genre comme toi maxresdefaultet moi aujourd’hui) se font de plus en plus rares, gentiment “remplacés” par les humains “améliorés” (pourvus de meilleures fonctionnalités). Le stade ultime d’évolution, le plus “parfait”, est un être qui possède le corps d’un robot et le cerveau d’un humain. Un être presque invincible dont le corps est complètement réparable et dont l’âme est “intélligente” car apte à ressentir réellement les émotions.

ghost-in-the-shell-2017-trailer-ed

Scarlett Johansson dans la peau d’un être “parfait”

Complètement fou et inimaginable? Détrompez-vous! Les technologies permettant cette évolution existent déjà et vont se développer de plus en plus. J’en avais déjà parlé dans un de mes articles précédents, sur le transhumanisme, mouvement qui prône l'”amélioration” de l’humain, en cherchant à développer les technologies (dans des divers domaines, tels que la médecine, biologie, informatique, cybernétique etc.) afin que les gens puissent vivre plus longtemps et en bonne santé tout en augmentant leurs capacités intellectuelles, physiques et émotionnelles.

Mais c’est merveilleux, me diriez-vous ! Alors…oui et non. Oui, car les techniques développées permettront de venir en aide aux personnes en souffrance (en soignant des maladies ou des handicaps physique et mentaux) mais non, car il se posera, à un moment donné, la question des limites. Jusqu’où est-ce qu’on a le droit d’aller? Et qui aura le pouvoir d’en décider?

aiOn peut déjà estimer l’ampleur de ces décisions à prendre avec le développement de l’intelligence artificielle (IA) qui met, elle aussi, en avant les possibilités énormes que l’union humain-machine représente. J’aime beaucoup les conférences de Stéphane Mallard, qui sait très bien parler de cette évolution, en démontrant ses avantages mais aussi retenir l’attention sur les aspects à prendre en compte, tels que juridique, économique et éthique bien entendu. Je vous conseille d’ailleurs de regarder une de ses vidéos afin de se rendre compte de l’importance de ce qui nous attend dans un futur pas si lointain. En voici une que j’aime beaucoup:

Mais l’IA, aussi intelligente soit-elle, manque tout de même d’une chose essentielle afin de devenir véritablement “humaine”… je veux parler de son âme (cerveau, conscience…appelez cela comme vous semble juste). Cette…substance, qui nous permet de ressentir des émotions, de suivre son instinct, de faire des choix illogiques et des erreurs, d’être humain quoi… ça, et j’en suis persuadée, aucune machine ne pourra jamais apprendre, et c’est aussi ce qui assurera notre survie. Car, même si les robots nous remplaceront peu à peu dans des tâches ingrates de routine, il n’y a que l’humain qui pourra accomplir certaines fonctions et surtout prendre des décisions ultimes.

L’humain primera donc toujours, selon moi. Mais lui aussi possède une faille: son corps est très vulnérable, étant exposé constamment aux dangers externes. Et c’est là que cette évolution en “h+” intervient. Avec ses bons côtés et aussi ses aspects terrifiants.

En conclusion je dirais: améliorer, oui, ne plus subir les maladies, oui… mais toujours sous contrôle, en réfléchissant bien aux conséquences. Chose que, les personnes font, malheureusement, de plus en plus rarement…

103564443-GettyImages-594827903.1910x1000

L’homme a toujours voulu devenir infaillible, éternel…mais s’il atteint cet idéal, vers quoi va-il se tendre ensuite? Et ne serait-ce pas triste et ennuyeux de vivre éternellement, en maîtrisant toujours son destin sans donner aucune chance au hasard?

Honnêtement, très peu pour moi…

Sur cette note ultra philosophique, je vous souhaite une très bonne journée!

Pensez-y 😉

Votre Vale

P.S.: …la femme demeurant bien entendu supérieure à l’homme 😉

evolution-2-1024x715

Posted in Tendances Société | Tagged , , | Leave a comment

Le Néo-Féminisme ou que veulent les femmes du 21ème siècle?

Hello,

Bon allez, j’avoue…je ne me suis jamais sentie féministe dans le sens que l’on donne à ce mot habituellement; pour moi il évoque la haine des mecs et l’agressivité. Alors que perso, je n’ai jamais détesté les hommes, bien au contraire…

17439913_10155013885593971_1486144026_n (2)

Par contre, il allait aussi de soi pour moi que les femmes et les hommes avaient les mêmes droits et devoirs civiques. Ça ne pouvait juste pas être autrement…et pourquoi? Nous sommes tous des êtres humains, et ce n’est pas, pardonnez-moi l’expression, “une paire de couilles” qui vous placerait plus haut sur l’échelle des droits humains. Dans ce sens-là, oui, je suis féministe. 

Du coup, j’ai longtemps cherché le bon qualificatif pour mon état d’esprit et récemment je suis tombée sur la définition du néo-féminisme, dans lequel je me suis tout de suite reconnue:

“Le néo-féminisme est une philosophie qui soutient l’idée d’une complète complémentarité entre hommes et femmes plutôt qu’une supériorité d’un sexe sur l’autre…il soutient l’idée que les hommes et femmes ont différents atouts, perspectives et rôles mais préconise l’attribution de la même valeur et du même respect aux deux sexes. Les différences qui y sont vues comme les plus importantes sont d’ordre biologique plus que culturel. Les néo-féministes estiment que les femmes doivent être reconnues à leur juste valeur quant à leur rôle dans l’éducation des enfants, l’entretien de la maison mais aussi dans leur individualité, au même titre que les hommes”. 

Complémentarité! C’est ça le bon mot (yin-yang, tout ça…) Réfléchissez seulement:

Vous n’allez pas nier que nous (hommes et femmes) sommes différents, rien qu’au niveau physique 😉 waste(psychologique aussi selon certaines recherches sur les sujet). Un homme ne peut pas allaiter un nourrisson, il en est biologiquement incapable… alors pourquoi s’obstiner à le blâmer pour ça? Chacun devrait faire au mieux de ses capacités. Pour moi cela a toujours été logique car c’est comme cela que ça se faisait toujours dans ma famille. Maman travaillait et faisait à manger mais c’est papa qui m’emmenait à l’école et pouvait très bien se débrouiller pour préparer un repas ou faire la lessive si nécessaire (bon, après je ne parle pas de la qualité, mais c’est l’intention qui compte, hein ;)).

Revenons au combat des féministes. Certes, à ses débuts il était nécessaire de faire du bruit, bousculer les esprits et botter certains derrières. Et il faut encore le faire! L’égalité femme-homme n’est de loin pas acquise, même dans les pays développés (au niveau des salaires p.ex.). Et vous savez vous-mêmes je pense quelles atrocités se passent dans certains pays en voie du développement… Mais les progrès sont énormes. Grâce à l’engagement de femmes très braves, ainsi que de personnalités politiques et de certaines stars aussi. Je vous ai d’ailleurs débusqué une petite liste sympa d’engagements des stars-féministes:

 

Donc oui, se battre, il faut (mon dieu, je commence à parler comme maître Yoda, tellement ça me touche ce sujet).

COVERhires_comp.jpgMais par contre, je crois (peut-être naïvement) en la bonté de l’homme (des mecs donc) et je pense qu’il ne faut pas forcement les détruire pour pouvoir survivre soi-même. On ne peut pas d’ailleurs (enfin pas encore…dans quelques années peut-être, à voir les progrès scientifiques, mais ce serait pas drôle de toute façon). 

En fait, pour résumer, les néo-féministes estiment qu’il ne devrait même plus exister de telle notion comme “le féminisme” car pour elles cela va de soi que tous les êtres humains (hommes et femmes) soient égaux. Et par conséquent, toutes les personnes ayant des idées féministes sont en fait juste des personnes humaines et sensées. Vous êtes donc soit une personne normale, pleine de sens, soit sexiste. Facile, non? 😉

Alors pourquoi pas essayer de vivre ensemble et si possible sans léser personne (question de bien-être universel disons) … ?

Sur cette note positive et égalitaire,

Je vous souhaite une très bonne soirée,

Votre Vale.

#Makelovenotwar

 

Posted in Tendances Société | Tagged , , | 1 Comment

Je mange donc je m’engage

Hello,

Je vais vous révéler une chose qui va peut-être vous surprendre ou même choquer…à chaque fois que vous choisissez un produit dans un supermarché, que vous le mangez et que vous jetez ce qui en reste, vous participez activement dans la gestion de notre planète… Ça va, vous tenez le coup? Je rigole, je suis sûre que vous en doutiez un peu quand même…

Bon allez, je développe le sujet :

Gandhi a dit une fois: “Il y a des gens dans ce monde si affamés, que Dieu ne peut leur apparaître que sous la forme de pain”.

Triste vérité qui décrit aussi un fait avéré : la nourriture c’est la vie ! Elle se trouve ainsi au croisement de (presque) tous les systèmes gérant notre vie: économique (à travers la fabrication des produits), écologique (via la consommation), celle de l’éducation (ca commence déjà à la cantine), et bien sûr les systèmes de santé et religieux (via nos choix alimentaires et les interdits).

FoodEconomics_640x360

Et à chacun de vos choix, vous faites un geste de citoyen engagé. Vous voulez un exemple concret? Prenez l’avocat 😉 Vous aimez les avocats? Dites pas non, tout le monde les aime, les 5’386 192 #avocado sur instagram le prouvent (Et c’est qu’en anglais !). Mais saviez-vous que l’amour inconditionnel de cette boule verte est en train de littéralement détruire la flore et faune tropicales du Mexique, 1er producteur d’avocats dans le monde? Car oui, pour satisfaire cette demande impressionnante, faut bien produire plus, souvent en défaveur de l’écologie locale.

Certains ont bien compris l’influence du contenu de nos assiettes sur le futur de l’humanité (wow…ça sonne super important) et essaient de changer les choses au travers des diverses initiatives. En voici quelques-unes, qui ont pris le plus d’ampleur ou sont juste insolites ou funky:

Au niveau privé:

Freeganisme (ou gratuivorisme):

Ce mouvement, créé en 1999 aux États-Unis par Warren Oakes, prône un mode de vie freeganlogoalternatif qui consiste à consommer principalement ce qui est gratuit et végane et à créer des réseaux d’entraide qui facilitent ce choix, tout cela dans le but de dénoncer le gaspillage alimentaire et la pollution générées par les déchets. Ils se sont fait surtout connaître par leurs “raids” sur les poubelles des supermarchés dans le but de récupérer les denrées alimentaires invendues et éviter ainsi le gaspillage. D’ou aussi leur surnom de “déchétariens”. Le freeganisme s’applique non seulement à l’alimentation mais aussi à d’autres aspects de la vie, en promouvant la décroissance, la réduction du temps de travail (voire le glanage), le maraîchage, le troc et même la désobéissance civile…#larévolutionestenmarche

Les restos des “restes” 

Certains petits malins ont vu qu’on peut non seulement ne pas gaspiller la nourriture mais même tirer profit de ce qui ne sera pas vendu. Comme ce restaurant danois, Rub & Stub, ouvert en 2013, ou l’on prépare des plats à partir de surplus industriels ou des produits proches de la date de péremption. Premier en Europe, il a depuis évolué en une entreprise sociale qui donne des consultations ou organise des events autour de l’alimentation responsable, mais a aussi lancé une tendance durable, vu que d’autres lieux similaires ont ouvert en Europe et partout dans le monde. Comme cette cantine participative parisienne, Freegan Pony (j’adore le nom 🙂 ) ou l’on cuisine les restes invendus du Ringis.

Les chefs s’engagent:

Qui, si ce n’est pas les chefs, sont les mieux placés pour s’exprimer au sujet de l’alimentation? Et depuis quelques années ils le font! Et pas qu’un peu!

imgVous connaissiez sûrement Jamie Oliver, The Star de l’engagement politique et social pour une alimentation saine; mais désormais il y a aussi Massimo Bottura et son ONG Food for Soul dont le but est de sensibiliser le public sur le gaspillage alimentaire et la faim grâce à des initiatives en collaboration avec des chefs, des artistes, des designers et des institutions. Il y a encore René Redzepi, le fameux chef du Noma (quand même classé comme « meilleur restaurant au monde » 4 années de suite…) qui recycle 100% de ses déchets, promeut le locavorisme et lance bientôt un cours sur le développement durable. En France, une centaine de chefs ont même signé en septembre dernier une lettre ouverte contre le rachat de Monsanto par Bayer.

Certes, tout cela est certes aussi dû à un phénomène de mode, mais honnêtement, si ca sert la bonne cause, j’y vois aucun mal…

Au niveau public:

Bien entendu, il aurait été bizarr2016-04-22-1461333964-2709411-globalgoals112responsibleconsumptionandproduction.jpg__731x380_q85_crop_subsampling2_upscale-thumbe si, vu l’ampleur actuelle du phénomène, les gouvernements n’avaient pas pensé à agir…ils l’ont fait. L’initiative majeure au niveau mondial aujourd’hui s’appelle « les 17 Objectifs de Développement Durable », initiée et gérée par les Nations Unies. Ces derniers englobent tous les domaines actuels de préoccupation, tels que la pauvreté, l’inégalité, l’éducation et 14 autres. Ainsi, N°12 se concentre sur « Établissement des modes de consommation et de production durables », pile dans notre thématique ici. Bon, par contre, même si ses objectifs-cibles sont certes très honorables, honnêtement, ils ne me paraissent pas vraiment atteignables en 2030 (année butoir)…jugez par vous-mêmes:

  • D’ici à 2030, réduire de moitié à l’échelle mondiale le volume de déchets alimentaires par habitant au niveau de la distribution comme de la consommation

ou encore celui-là

  • D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les personnes, partout dans le monde, aient les informations et connaissances nécessaires au développement durable et à un style de vie en harmonie avec la nature.

Bien du courage je leur souhaite…

Et si après ce récit vous vous sentez terrorisé d’aller faire vos courses (j’en suis vraiment désolée..),  je vous conseille ce documentaire qui vous aidera, comme son nom l’indique (“Food choices”), à faire des bons choix alimentaires 🙂

Sur cette note appetissante et engageante,

Je vous souhaite une très bonne soirée mes amis,

Votre Vale

Et bon appetit, malgré tout 😉

BITTMAN-jumbo

Posted in Tendances Food, Tendances Société | Tagged , , , | Leave a comment

Education first ou pourquoi avec l’éducation actuelle on va droit dans le mur.

Hello,

Récemment je suis tombé sur une vidéo de Prince Ea (qui est par ailleurs très fort pour décrire les vérités de ce monde de manière funky) et j’ai été frappée par la justesse de ce qu’il dit. La majorité des systèmes scolaires actuelles ne préparent absolument pas les jeunes gens au monde de brutes qui les attend à la sortie de leurs études…

J’en avais déjà touché un mot dans l’un de mes articles précédents : l’éducation d’aujourd’hui n’est plus du tout adaptée aux changements technologiques et économiques que nous vivons actuellement. Les enfants continuent à apprendre les choses de manière passive, sans possibilité d’exprimer leurs idées et développer leurs vrais talents, comme au début du siècle dernier ! Alors qu’aujourd’hui la société a besoin de jeunes à l’esprit d’entreprenariat, qui osent (!) réfléchir par eux-mêmes, s’exprimer et innover ; et elle a surtout besoin d’êtres indépendants qui savent se débrouiller seuls, sans un N+1 qui leur dit en permanence quoi et comment faire…

Albert Einstein avait dit : “Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide”. Et il était de loin pas quelqu’un qui dit des conneries…Alors pourquoi on continue à mettre tous les enfants dans le même moule, à les apprendre à penser et agir de la même manière ? L’école s’est bloquée sur la case “Génération X” alors qu’on élève actuellement les “Z” !

education-system.png

Bon, les meubles peuvent encore être sauvés (même si ça craint, j’avoue…) si les autorités s’y prennent rapidement. Et il faut dire que dans certains pays les choses bougent déjà. Du coup j’ai voulu partager avec vous les initiatives les plus innovantes et insolites #toutnestpasperdu

Les horaires scolaires adaptés aux jeunes adultes :

Cette initiative nous vient directement des Etats-Unis (comme pas mal de choses, avouons-le) : j’appelle le Start School Later Movement qui prône l’instauration d’horaires adaptés à l’horloge biologique des ados ! Les defenseurs de ce mouvement, incluant des économistes, éducateurs et autres scientifiques et spécialistes du sommeil sont convaincu que les horaires (trop) matinaux des écoles secondaires et des collèges 16684782_10154891578333971_1323511653_nsont contre-productifs et incompatibles avec les besoins en sommeil des jeunes, très différents de ceux des adultes ou enfants. Les études ont ainsi démontré qu’à l’adolescence la personne se retrouve dans une sorte de décalage horaire… « Au moment de se coucher à 23 heures, son horloge biologique interne lui dit qu’il n’est que 20 heures. Il ne ressent donc pas le goût ni le besoin d’aller se coucher. Cependant, le lendemain, lorsque le réveil sonne à 7 heures, son corps indique 4 heures du matin » nous explique Brigitte Langevin, spécialiste du sommeil des enfants. #VDM, vraiment…

Suite à ces découvertes, l’Université de Minnesota a mis en place une expérience, au début des années 1990, dans les écoles publiques de Minneapolis, afin de voir les consequences d’un changement d’horaires. Et les résultats ne se sont pas fait attendre! En décalant les cours seulement d’une heure (de 7h20 à 8h40), ils ont constaté une chute d’absentéisme ainsi qu’une diminution de dépressions et des comportements violents parmi les élèves ! En plus de l’amélioration nette de résultats scolaires ! Depuis, plus de 250 écoles ont suivi cet exemple. A bon entendeur…

Suppression de devoirs (#pardon?) :

Là encore, ce sont de nouveau les Anglo-Saxons qui se sont distingués mais de ce côté de l’Atlantique cette fois. La directrice d’une école britannique a ainsi décidé de supprimer les devoirs scolaires en affirmant que cela permettrait aux enseignants de libérer plus de temps pour préparer leurs cours. Une mesure innovante et accueillie de manière…mitigée par les parents d’élèves, dont homeworkbeaucoup craignaient que leurs têtes blondes se retrouvent désœuvrés… La directrice les a rassuré qu’en cas de résultats scolaires en baisse l’expérience sera stoppée, que les élèves seront sensés de finaliser leurs projets scolaires pendant les heures des cours et que s’ils veulent vraiment, ils pourront toujours réaliser des travaux hors de l’école, lesquels seront encouragés par le biais du site web de l’école avec une remise de prix aux étudiants les plus dévoués…#quevoulezvousdeplus #ellegère

L’implémentation de nouvelles matières:

C’est en Suisse que les autorités de l’instruction publique viennent de lancer le projet de l’introduction de l’informatique comme une discipline obligatoire 1200x0-web4gallery-auto-54fd9adad6cc4-parallaxcours54fed43cc35b0.jpgau gymnase, avec notamment l’enseignement des bases de la programmation. Au vu de la digitalisation de tous les aspects de notre vie, je dis juste “Alléluia” (car perso, c’est une capacité qui me manque actuellement au niveau pro). La décision sera prise en octobre 2017… #fingerscrossed

Mais les pires (ou les meilleures plutôt) sont quand même les Finlandais ! Ce sont réellement des révolutionnaires du domaine educatif. Les enfants qui commencent l’école à 7 ans, absence d’examens pendant les 6 premières années d’étude, les élèves de tous les niveaux mélangés dans la même classe… l’anarchie totale…et pourtant ils ont un taux de réussite de 93% au bac et 66% d’étudiants vont à l’université – le taux le plus haut d’Europe ! Il y de quoi s’inspirer! Je vous laisse découvrir quelques autres faits étonnants sur l’éducation finlandaise qui en font l’un des pays les plus efficace en manière d’éducation 😉

Bon, et j’ai laissé le meilleur pour la fin. Je vie60cmschoolsns de découvrir une initiative qui prend enfin réellement en compte les changements de fond qui s’opèrent dans la société en ce moment et offre la possibilité aux jeunes de devenir des acteurs dans ce processus ! C’est l’organisation ASHOKA et son initiative Ashoka Changemaker Schools, dont le but est de cultiver une génération de citoyens épanouis, créatifs, conscients des enjeux sociétaux, confiants dans leur capacité à faire bouger les lignes et capables de révéler leur plein potentiel. Cette éducation passe bien entendu par l’apprentissage des savoirs fondamentaux mais aussi par l’acquisition de qualités telles que l’empathie, la prise d’initiatives ou la coopération. Ils ont véritablement tout compris !

Et sur cette note éducative, innovatrice et enthousiaste,

Je vous souhaite une très bonne journée

Votre Vale

P.S.: Et ça, c’est votre chère tête blonde dans 5 ans 😉

Carl_Zeiss_Cinemizer_learning.jpg

Posted in Tendances Société | Tagged , | 1 Comment

L’avenir est dans l’algue!

Hello,

Si, à l’évocation du mot “algues” seul l’image de plantes difformes flottantes dans l’eau algues-environnement-energievous vient à l’esprit, ou à la limite celle des sushis, vous devez absolument lire ce qui suit car vous serez oh que étonnés. Car les algues, ce sont des organismes (oui, ce sont des êtres vivants !) incroyables qu’on peut utiliser de mille et une manière ! Et pourraient même devenir demain des ingrédients de base de notre alimentation ainsi qu’un des matériaux les plus utilisés. Economique, écologique et plein de bonnes vertus !

Je n’aurais pas suffisamment de place ici pour décrire la totalité de leurs bienfaits et applications (c’est un blog et pas une encyclopédie quand même) mais je vais en dénombrer quelques-uns de ceux qui m’ont le plus marqué.

Algue qui nourrit (bien)

Dans le domaine culinaire l’algue est carrément un produit multifonction. A part les manger simplement, ce que je vous conseille fortement car : de l’un, c’est très bon et de deux, c’est plein de protéines et minéraux (en plus d’être très peu calorique…pour les plus hésitantes), on peut aussi cuisiner avec. En effet, ces propriétés particulières leur permettent de devenir le substitut économique, écologique et surtout végétal (!) de nombreux composants de nos plats, une aubaine pour les végétariens ou juste des 2277919.jpgpersonnes qui veulent diminuer leur consommation de produits animaux. Prenez le fameux agar-agar, fabriqué à partir de certaines algues rouges et qui remplace avec beaucoup de succès la gélatine animale. Et ce n’est qu’un petit aperçu de ses possibles applications ! Connaissant cela et à la vue de l’engouement actuel pour les produits végétaux, de nombreuses entreprises se sont jeté sur l’occasion en proposant des extraits d’algues qui peuvent remplacer, grâce aux protéines qu’elles contiennent, le beurre ou les œufs dans une recette ! L’entreprise française Roquette, a ainsi développé une nouvelle gamme de farines végétales riches à base de chlorelles (une micro-algue) qui remplacent les protéines animales en réduisant les graisses dans les plats préparés.

Algue qui soigne

Les algues possèdent de très nombreuses vertus curatives qui peuvent s’appliquer dans le domaine de la santé. Ainsi, ImmunRise développe des pesticides naturelles, c’est à dire des solutions non-OGM puisées dans la nature (des micro-algues marines dans ce cas) capables de stimuler les défenses naturelles des plantes ou de détruire carrément les agents pathogènes. Le group Olmix va plus loin en développant des molécules aux extraits d’algues afin d’améliorer la santé des animaux et des humains. Chez l’homme ces composants ont des applications potentielles dans les domaines des troubles du système nerveux central, de l’oncologie, de l’immunité ou encore de l’infectiologie.

Et c’est aussi un matériau qui va sauver notre planète ! (un truc de dingue)

Vous savez de combien de temps a besoin le plastique pour se décomposer ? 500 ans…En sachant que l’on produit environ 60 millions de tonnes de ce truc par an rien qu’en Europe et que seul un quart de sa production est recyclée…eh bien cela fait froid dans le dos de savoir où passent les 3/4 restants…Mais la solution existe et elle nous vielunettes-6nt de l’ingénieur breton Rémy Lucas qui, depuis 2011, fabrique un plastique d’origine naturelle, façonné à partir d’algues qui se décompose en…quelques heures seulement !!! (Algopack). De quoi rendre heureux les poissons et autres crades ! Et vue que son utilisation pratique dans l’industrie ni son coût ne diffèrent quasi pas de ceux du plastique issu du pétrole, la demande de ce matériau innovant croit de manière exponentielle à échelle internationale. Et vous, ça vous dirait d’avoir une clé USB ou des lunettes en algues (une collaboration successful entre Algopack et la société nantaise Naoned), sympa pour l’environnement ? Perso, suis preneuse 😉

Ci-dessous je vous mets une petite vidéo qui vous donnera un peu plus de détails sur cette nouveau matériau merveilleux :

Et ce n’est de loin pas tout ! Les algues nous rendent aussi belles et beaux (Algenist – des produits anti-âge à base de micro-algues) et ils peuvent même produire de l’énergie! En effet, des entreprises comme Solazyme ou encore Algae.Tec transforment les algues carrément en biodiesel! (c’est-à-dire le diesel sympa pour l’environnement). Et voilà comment ça fonctionne: « Les algues se servent de l’énergie solaire et du CO2 alentour pour leur photosynthèse. Pendant leur croissance, les algues accumulent de la graisse. Et c’est à partir de cette graisse que le carburant est fabriqué. » explique Stéphane-Alain Riou, directeur adjoint du pôle de compétitivité Pôle Mer – Bretagne.

Et puis ça se mange aussi les algues. Et c’est très bon. Et plein de protéines. Et voilà. Et je suis totalement fan 🙂

Sur cette note multi-usage,

Je vous souhaite une très bonne soirée.

Votre Vale.

51d587726423d84653d984d0238de0b5

Viva los sushis!

 

 

Posted in Tendances Food, Tendances Société | Leave a comment

L’accueil chaleureux de M. Trump par la communauté internationale ;)

Hello,

Il était une fois les Pays-Bas, un petit pays qui, avouons-le, n’est pas très connu (bon, à part peut-être pour leur marijuana légalisée et leurs mœurs légers…et les tulipes aussi, c’est bien les tulipes). Mais récemment ils ont lancé un buzz ENORME. Cela s’appelle “The Netherlands welcomes Trump in his own word”. Je pense que vous avez déjà remarqué ce chef d’œuvre qui circule comme un dingue sur les réseaux sociaux :

Le but étant de créer une vidéo « accueil » pour le président Trump en utilisant ses propres expressions “rigolotes” (faut dire qu’ils avaient le choix). Mais je pense pas qu’ils ont envisagé que leur succès prendrait autant d’ampleur…car ça a tellement bien marché que de plus de plus de pays les imite en ce moment : Belgique, Allemagne, Portugal, Danemark, Lituanie, Mexique(!) et même ma petite Suisse adorée, tous ont créé leurs versions du meilleur deuxième pays au monde (après les Etats-Unis bien entendu, car tout le monde a compris – c’est America first désormais, n’est-ce pas ?).

Du coup je vous ai sélectionné un petit trio de tête des versions les plus disjonctées :

En N°3 – la Suisse d’abord (en deuxième je veux dire… enfin vous avez compris)….bon ok, j’avoue que ce choix est principalement motivé par mon patriotisme (et puisque la Russie n’en a pas encore fait une, ce sera Switzerland – twelve points ;))

En N°2 – le Kazakhstan qui a fait fort aussi je trouve:

Et en N°1 – Mars! Ben ouais, et pourquoi pas? C’est presque un pays (bientôt habité par les Américans d’ailleurs). Et puis, c’est un endroit tellement parfait pour M. Trump: pas de femmes, pas de Mexicains et c’est tout orange… You will love it, Mr. Trump, it’s true 😉

Sur cette note inter..planétaire,

Je vous souhaite une très bonne journée 🙂

Vote Vale

Posted in Cultural, Multicultural, Cross-cultural | Leave a comment

La fin du travail?

Hello,

Avez-vous remarqué ces dernières années que vous effectuez vous-même de plus en plus de tâches, normalement réalisées par une personne, spécialement dédiée à cetautomatisation-referencementte activité ? Vous scannez vous-même vos achats dans un supermarché, vous faites vos paiements sur internet et achetez vos billets de transport dans une borne. Bienvenue dans le siècle de la digitalisation des services et de l’automatisation du travail !

Et d’un côté, cette évolution est une très bonne chose. L’automatisation des tâches augmente l’efficacité des entreprises, diminue le temps d’attente et rend nous, les clients, plus indépendants (des horaires ou des gens pas bien réveillés).

Mais d’un autre côté il faudrait quand même se poser la question: “Que vont désormais devenir toutes ces personnes, remplacées par les machines?”. En effet, les économistes sont formels: avec les avancées technologiques, près de 50 % des métiers d’aujourd’hui vont disparaître dans les 20 années à venir !

Et ce changement touchera tous les secteurs: l’industrie bien entendu mais aussi les transports, la banque ou encore les services médicaux et juridiques! Le graphique ci-dessous est très parlant. Il n’y a que très peu de tâches (la colonne de droite) qui ne peuvent (pas encore) être effectués par les ordinateurs.

basic-income

Et cela va si loin qu’une simple adaptation ne suffit plus. Il faudra désormais complètement repenser le système économique moderne. On aura tout simplement plus besoin d’autant de travailleurs…”Travailleurs” dans le sens où on l’entend aujourd’hui en tout cas (le fameux métro-boulot-dodo).

Mais comment faire alors? Car pour la majorité des gens le travail n’est souvent pas qu’une simple occupation mais constitue le socle autour duquel s’organise toute leur vie. Il donne du sens à l’existence. Sans lui beaucoup de personnes se sentiraient complètement inutiles et perdues.

C’est une véritable révolution économique et sociale qui nous arrive dessus et il faut déjà maintenant réfléchir aux solutions afin de pouvoir l’accompagner au mieux. Et elles existent!

On pensera bien entendu devenir-freelance-internetà l’entrepreneuriat. Des centaines de start-ups, Uber en tête, surfant sur, justement, cette digitalisation du travail ont explosé ces dernières années. Le souci est ici notre éducation, qui ne nous pousse pas forcement à créer et entreprendre. Les écoles actuelles forment de bons exécutants, non pas des bons leaders. Il faudra donc complètement repenser le système éducatif qui devra éveiller au mieux les jeunes esprits en formant des futurs travailleurs indépendants.

On pensera aussi au travail partiel, largement adapté dans les pays nordiques comme les Pays-Bas, la Suède ou la Norvège. Le problème qui se posera alors est la diminution logique du revenu des ménages, créant la précarité et poussant les gens à accumuler plusieurs emplois afin de compenser le gain perdu.

La solution serait peut-être cette idée loufoque du Revenu de base universel. Une somme distribuée à tous les habitants d’un pays sans distinction, en plus de leur salaire. Le montant de ce revenu devra correspondre bien entendu au coût de la vie dans un pays donné et sera sensé couvrir les besoins basique d’un individu.

Les détracteurs de ce concept insistent sur le risque évident (pour eux donc) de la diminution du taux d’occupation de la population. En gros que les gens arrêtent simplement de bosser…

Eh bien, les exemples montrent bien le contraire! Comme cette expérience «grand format» réalisée au milieu des années 70 à Dauphin, une petite ville canadienne, où les habitants recevaient, pendant 5 ans, un revenu de base. Les résultats ont été plus que rassurants ! En effet, seules 2 groupes de personnes ont diminué leurs temps de travail: les adolescents (car ils n’avaient plus de pression pour soit gagner leur propre argent de poche soit pour soutenir leur famille financièrement) et les jeunes mères (qui préféraient passer plus de temps avec leurs enfants).

Et ce n’ai pas tout ! Il y a eu plusieurs autres conséquences très positives. Bien entendu, la pauvreté a disparu. Mais encore: le nombre d’hospitalisations a drastiquement chuté (surtout liées aux accidents, blessures et maladies psychiatrique (tellement parlant !) et le taux de réussite scolaire a aussi augmenté de manière inattendue. Une preuve évidente des effets majeurs positifs de cette mesure sur la société ! 🙂

Ce serait donc possible! Et là, vous allez me poser THE question: et d’où tu sortirais tout cet argent pour financer un tel projet colossal? Car oui, ca représenterait quand même une petite somme…en France par exemple, où les défenseurs du revenu de base proposent une somme de 750 EUR par personne, cela fera quand même un poste de plus de 50 milliards dans le budget du pays… 😦

Et bien oui, cela ne sera pas facile. Mais une des solutions, selon moi (sûrement très naïve) serait d’envisager le prélevement d’un certain pourcentage de la valeur ajoutée produite par chaque entreprise. Car les richesses, elles, continueraient à être produites (et même augmenteraient grâce à l’efficacité améliorée par l’automatisation du travail), n’est-ce pas? Et vu que les machines qui l’auront produite n’en auront de toute façon pas besoin ;)…

Bien entendu, la mise en place de tous ces changements nécessiterait une réflexion i-love-my-life-131918369071.pngapprofondie et une planification longue et structurée…mais le jeu en vaut la chandelle, vous ne trouvez pas?

Sur cette note économiquement enthousiaste,

Je vous souhaite une très bonne journée ensoleillée

Votre Vale.

 

 

Posted in Tendances Société | 1 Comment

Être parfait ou pas du tout, à vous de choisir

Hello,

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de deux mouvements révolutionnaires, complètement à l’opposé l’un de l’autre et qui prennent de plus en plus d’ampleur ces dernières années dans notre société.

Le but des deux est de sortir de la norme, soit en l’« améliorant» (selon les défenseurs de la première philosophie), soit en refusant de s’y soumettre, en restant soi-même, même faibles et imparfaits… (le but ultime des défenseurs de la deuxième tendance).

transhumanismOn a donc d’un côté ceux qui veulent devenir “parfaits”, plus forts, beaux et intelligents. Ils veulent vivre plus longtemps et en meilleure santé, augmenter leurs capacités physiques et mentales en touchant et dépassant même aujourd’hui les limites humaines. Ils font partie de ce qu’on appelle le mouvement transhumaniste. Trans… quoi? Oui, vous connaissiez déjà les transsexuels et les graisses trans, voici maintenant les transhumanistes! (Ce mot est applicable à plein de domaines divers finalement…)

La définition exacte serait : un mouvement culturel et intellectuel international prônant l’usage des scTranshumanism_h+_2.svg.pngiences afin d’améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Les défenseurs du transhumanisme considèrent le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables. Dans cette optique, ils comptent sur les biotechnologies et autres techniques émergentes. Le terme transhumanisme est d’ailleurs symbolisé par « H+ », qui marque bien son côté «humain amélioré».

Et si les racines de ce mouvement remontent carrément à l’antiquité (en effet, l’homme a toujours était à la recherche de l’immortalité, que cela soit au travers de la quête de la fontaine de la Jouvence et autres élixirs miraculeux), c’est aujourd’hui que les progrès scientifiques et les biotechnologies permettent de réaliser ce désir ardent de l’homme. Aujourd’hui on peut déjà vous remplacer un bras et une jambe avec une prothèse superpuissante mais demain il sera possible, via des stimulations cérébrales ou des modifications génétiques, d’éliminer vos tocs et addictions ou définir carrément les traits du caractère du bébé avant même sa naissance (facile…).

Mais tout cela n’est pas innocent, vous le pensez bien. Le danger le plus évident? Perdre de 85628802_kevin_warw_142138cnotre humanité. Devenir des cyborgs. Comme ce professeur de la cybernétique à l’Université de Redding (UK), Kevin Warwick, qui, depuis quelques années déjà, transforme son propre corps afin de “…ne pas rester un simple humain, mais devenir un homme augmenté, un cyborg…”. Il s’est ainsi fait implanté plusieurs puces sous la peau afin de pouvoir commander, par la pensée, la domotique de son labo ou encore diriger une main robotisée. Son but est désormais de développer ses sens au maximum. Que la Force soit avec toi, comme on dit…

Et si vous voulez plus de détails, voici le documentaire complet sur le sujet 😉

Mais la dictature de la “parfaititude” a en eu les nerfs de certains. Comme cette star des réseaux sociaux, Essena O’Neill, qui a décidé de tout “envoyer péter” (désolé pour mon language imparfait 🙂 ), en révélant par la même occasion la vérité sur l’envers du décor des ses photos “parfaites”. Elle avoue par exemple avoir posé (pour une photo) « …presque 100 fois pour que mon ventre soit beau ».

« Je ne vivais pas dans le monde réel, je vivais à travers les écrans. Et j’ai créé un personnage de célébrité, une construction de moi-même, pensant que cela me rendrait heureuse. Je ne pouvais pas être plus loin de la vérité. » Amen.

Et pour faire les choses comme il faut, elle a même modifié les commentaires sur tous ses posts Instagram, afin de décrire la vérité pas très glamour derrière chacun d’entre eux…

This slideshow requires JavaScript.

Et ce n’est que le début. Le boom des photos de stars “au naturel”, des FailCon (ces conférences sur l’échec où des 4595227554_174fd80936entrepreneurs viennent s’épancher sur leurs flops) ou encore de nombreux blogs de femmes qui s’avouent être des mères « imparfaites » – tout cela est révélateur de cette envie d’arrêter de vouloir devenir un surhomme et de redevenir un humain, avec ses émotions et ses faiblesses.

A vous de voir quel camp vous voulez joindre. Le seul conseil que je peux vous donner est de suivre la voie qui vous rendra heureux 🙂

Sur cette note positive, je vous souhaite une très belle journée ensoleillée!

Votre Vale

Posted in Tendances Société | Leave a comment

C’est fou ce que les gens courent en ce moment…

Hello,

Courir c’est tendance, ça il n’y a pas de doute. Et dire qu’il y a seulement quelques dizaines FREE-TO-RUN_slide.jpgd’années on prenait des joggeurs pour des fous qui risquaient carrément leur santé en s’essoufflant dans le parc d’à côté…D’ailleurs, si l’histoire du running et de l’évolution de son image vous intéresse, je vous recommande un film génial (et suisse en plus!) sur ce sujet: Free to Run.

Désormais, cette activité est devenue ordinaire. Presque trop ordinaire pour certains. Eh oui, le genre humain est connu pour s’ennuyer très rapidement…Du coup des professionnels du sport doivent toujours se réinventer: nouveau matériel, gadgets technologiques, super aliments pour gagner en endurance et efficacité…chaque jour nous amène de nouvelles surprises J

Mais aujourd’hui j’aimerais surtout vous parler des nouveaux parcours, insolites et parfois carrément effrayants que les coureurs décident de conquérir. Je vous ai donc dégoté quelques perles. Et de partout dans le monde s’il vous plait, je vise international, comme d’hab 😉

Great Wall Marathon (en Chine)

Que diriez-vous de “faire la course” sur une des merveilles du monde parmi les 2’500 participants venant de 60 pays? Sympa, hein ? Par contre il faudra s’entrainer dur…En effet, avec ses 5’164 marches, ce marathon, lancé en 1999, représente une des courses les plus rudes (surtout pour les mollets 😉 )

Prochaine date: 20 Mai 2017

China marathon.PNG

North Pole Marathon (au Pôle Nord)

Oui oui, vous avez bien lu, ca se passe vraiment en Antarctique, exactement au Pôle Nord géographique. Et puisque c’est le cas, il faut préciser que les participants courent non pas sur de la terre ferme mais…sur l’océan Arctique gelé (l’épaisseur de la glace doit atteindre au moins 1.2-1.5 mètres afin que la course puisse avoir lieu).

Avec ses 56 participants en 2016 (des 21 pays), l’ampleur de celui-là n’est pas comparable avec des marathons standards. Deux causes principales pour cela: il y a bien sûr les conditions extrêmes de ce challenge (avec une moyenne de -30°C) mais aussi le coût de cette course, s’élevant à…€13,500 😮 (pour de véritables fans (fous?) de challenges extrêmes)

Prochaine date: 9 Avril 2017

north pole2.jpg

Petra Desert Marathon (en Jordanie)

Après le froid monstrueux, pourquoi pas tester la chaleur extrême? Se déroulant dans le désert de Petra, en Jordanie, cette course a lieu par une moyenne de 40° C de chaleur…heureusement qu’ils prévoient pas mal de postes de ravitaillement en eau…

Prochaine date: 26 Août 2017

Jordan_PetraDesertMarathon2015_070.jpg

Nude Races (en Floride, USA)

Naked runners take part in the annual Patxi Ros nude 5000m race at La Salvaje beachBon, et puis si vous avez trop chaud, vous avez aussi désormais la possibilité de courir…à poil! Ca se passe en Floride, ou la compagnie Enterprise Media organise, depuis 2010, ses courses annuelles Caliente Bare Dare 5K. Actuellement ils sont 300 coureurs à se mettre à poils chaque année pour réaliser cette course.

Prochaine date: 7 Mai 2017

High Heels Race (un peu partout dans le monde)

APTOPIX Russia High Heel RaceMexique, Russie, France et désormais aussi la Suisse…tout le monde, femmes et hommes(!) enfilent les talons hauts pour cette occasion. On n’y dénombre d’ailleurs plus le nombre de cas de foulage de cheville..

On ne connait pas trop les origines de cette course mais une des plus anciennes s’est déroulée lors du Halloween 1986 quand 25 Drag Queens ont fait la course en talons-aiguilles dans les rues de New York. Cette tradition a été d’ailleurs maintenue jusqu’à aujourd’hui.

Désormais cette occasion est aussi utilisée pour soutenir de diverses causes féminines telles que la lutte contre le cancer du sein ou l’égalité des sexes. Ce qui est une très bonne chose.

Finalement, en Suisse aussi on a aussi nos spécialités 😉

Rien que le Mud Day en vaut largement le détour…

Le Meuh day (ou la course d’obstacles la plus délire de Suisse, comme ils s’appellent eux-mêmes) est presque trop mignon à côté 🙂

Finalement, ce qui compte, c’est d’y prendre du plaisir

Donc, courez mes chers, entrainez-vous, lancez-vous et dépassez-vous!

Sur cette note follement sportive, je vous laisse, j’ai poney.

Votre Vale

Posted in Tendances Société | Tagged , , , , | Leave a comment

Non à la dictature du bonheur ou pourquoi faire la gueule est bon pour vous (de temps en temps)

Hello,

notcoffeeVous aussi vous vous sentez coupable d’être déprimé, triste ou de mauvaise humeur? Eh bien vous ne devriez pas. Car sachez que cette culpabilité vous est tout simplement imposée par notre société, obnubilée par le bien-être et ses composantes (je vais d’ailleurs dédier un de mes prochains articles à ce sujet très vaste et passionnant qui est la dictature actuelle du bien-être).

 

3064084639_1_3_w6a1ajanMais revenons à nos casseroles…donc, aujourd’hui, pour être “respecté”, vous devez (dans le même ordre d’importance): faire du sport, se préoccuper de votre alimentation, ne pas abuser d’alcool (mais savoir se lâcher quand même), ne pas fumer (ou essayer d’arrêter au moins), être ambitieux, souriant, optimiste, empathique, au top de sa forme tout le temps et toujours partant pour de nouvelles aventures…Pfiou, ca me donne envie d’aller me coucher tout ca…

Ben vous savez quoi? Laissez tomber!

Les chercheurs, et surtout un certain Joseph Forgas, professeur à l’université de Sydney et M. Anti-positivisme à tout prix, a décidé de s’intéresser aux émotions négatives et à démontrer leurs bienfaits. Il a ainsi découvert qu’être de mauvaise humeur peut vous apporter plein de bonnes choses! Par exemple:

  1. Ça booste la mémoire et aide à se concentrer :

En 2009 Forgas a découvert que les émotions négatives permettent d’améliorer la mémoire. Lors d’une étude, 72% de participants énervés ou tristes se souvenaient d’au moins 3 objets devant lesquels ils sont passés 5 min auparavant contre seulement 56% des participants de bonne humeur.

f7c673d31f82cdd228fc6c3043014c41« Lorsqu’on est contrarié, on ne s’éparpille pas! » Forgas a prouvé que cet état d’esprit agit comme un signal d’alarme: nous devons redoubler de concentration afin que la situation qui nous a mis de mauvaise humeur ne s’empire pas. C’est en quelque sorte un processus de survie.

De plus, la concentration au maximum, notre jugement remonte aussi au top niveau. Une autre étude a ainsi démontré que les gens de mauvais poil détectent plus facilement le mensonge (celui-là a été « gobé » par seulement 35% de participants grincheux contre 73% de joyeux)

       2. Ça gomme les stéréotypes :

J’ai un scoop: la gaieté rend raciste! C’est en tout cas ce qu’a observé Forgas lors d’une étude en 2002. “Plus on est joyeux, plus notre cerveau puise dans les croyances simplificatrices et les préjugés” affirme Forgas. Par contre, les circuits de la connaissance automatique s’inhibent lors d’une humeur de chien. A mon humble avis cela est fortement dû à l’augmentation de la concentration. L’esprit clair perçoit les choses de manière neutre et raisonnée. Mais vive la mauvaise humeur mon dieu!

       3. Ça permet de gagner plus!

colere.jpgVous connaissez sûrement ce collègue désagréable, impoli et souvent même agressif? Eh bien, asseyez-vous, car vous risquez d’être choqué: cet individu gagne en moyenne 18% de plus que vous, la personne gentille, sympa et toujours prête à rendre service… C’est en tout cas ce qui ressort d’encore une étude, réalisée sur 20 ans (!) sur 10 000 travailleurs dans une trentaine de pays (les résultats devraient être donc un peu près cohérents).

Mais pourquoi, me diriez-vous, c’est injuste!? 😦

Bon, à part le fait que le monde est injuste en général (le rire diabolique…), il y a aussi la nature humaine qui rentre ici en compte: Le comportement agressif et dur reste très valorisé dans un univers impitoyable de compétition professionnelle. C’est en quelque sorte la loi du plus fort. Par conséquent, la prochaine fois qu’un collègue vous énerve, ne retenez plus votre colère…l’augmentation suivra 😉

       4. Et ça prolonge carrément la vie!

Tous ces résultats me donnent envie de devenir un monstre…Mais la meilleure trouvaille est pour la fin: le fait de râler et de s’énerver est tout simplement BON POUR LA SANTE! Une étude allemande a démontré que ceux qui expriment pleinement leurs émotions (les négatives en particulier) ont 2 fois (!) moins de chance de développer un infarctus que ceux qui gardent tout à l’intérieur. Le docteur Fanget, psychiatre, explique cela par le fait que “…se mettre en colère permet de relâcher l’anxiété et la frustration émotionnelle à l’origine du stress, premier facteur d’AVC”.

Maintenant vous comprenez pourquoi les Latins vivent en moyenne 2 ans de plus que leurs voisins nordiques? Et pas du tout à cause de la diète méditerranéenne, que ni ni… 😉

Voilà, je crois que je vous ai donné suffisamment de raisons de vous mettre en colère, de 4904b4609076eed933073ad4254d15bc.jpgrâler et de devenir carrément insupportables 🙂 Sérieusement, il faut surtout rester vous-même, naturel, et laissez parler vos émotions librement et ne surtout pas tout garder à l’intérieur. Vous serez ainsi heureux, encore plus 🙂

Sur cette note trèèès optimiste, enthousiaste et tout ce que vous voulez,

Je vous souhaite une superbe journée ensoleillée (ah mais je kiffe la life moi..)

Votre Vale

 

Posted in Tendances Société | Tagged , , | Leave a comment

L’homme blanc moderne en crise est l’électeur parfait de M. Trump

Salut!

Je crois que j’ai découvert LA tendance du siècle. C’est la CRISE. Oui, elle est vraiment partout.

image-for-mobbie-articleVous connaissez déjà la crise économique, la crise sociale, alimentaire ou environnementale. Il y en a pourtant une qui passe presque inaperçue: c’est la crise identitaire!

Nos comportements, valeurs ainsi que certaines règles et préceptes sociaux ont fortement évolué ces dernières années. Et certaines couches de la population n’ont malheureusement pas su s’y adapter à temps. Du coup, ils en souffrent.

Vous avez deviné de qui je veux parler? Eh oui…les mecs 😉

En effet, ces pauvres messieurs ont subi plusieurs “claques” à leur ego ces dernières décennies. Imaginez seulement: depuis des millénaires ce sont eux qui décidaient de tout dans les sphères politique et sociale de la planète. Ils avaient tous les droits: celui de voter, de travailler, d’épargner de l’argent ou de s’exprimer librement.

Et tout d’un coup, ces bonnes femmes ont décidé d’être égales à l’homme ! Elles veulenthqdefault s’exprimer, travailler (même parfois diriger (!)), être indépendantes financièrement ou disposer de leurs corps comme elles l’entendent! Ah oui, certaines ne veulent même plus passer tout leur temps à la cuisine à préparer de bons petits plats pour leur cher et tendre, lui proposant même (le comble!) de partager les tâches ménagères. Le monde à l’envers je vous dis.

Les pauvres…je les plains. Tout en précisant que (c’est important) je ne me considère pas comme étant féministe (loin de là), mais néo-féministe, c’est-à-dire que je soutiens l’idée que les hommes et les femmes ont des différents rôles (liés à nos différences d’ordre biologique) mais je préconise l’attribution de la même valeur et du même respect aux deux sexes. Bref.

Tout ça pour dire que la vie de l’homme moderne est devenu très dure et certains, n’arrivant plus à s’adapter à cette nouvelle donne, en souffrent.

2013-11-25_interne_crise-de-la-quarantaine-homme.jpgCar désormais ils doivent assumer 2 rôles: le premier, qu’ils ont assimilé avec le lait maternel, d’un être fort et viril qui n’éprouve aucun sentiment ainsi que le deuxième, “imposé” par la montée des femmes en puissance, d’un mari et père aimant qui s’implique dans le quotidien familial et qui a le droit d’exprimer ses peurs et faiblesses. En gros, deux rôles dont l’un est juste à l’opposé de l’autre.. il y a de quoi devenir fou…

Et certains le deviennent…et pas qu’un peu: de 2009 à 2014, le taux de mortalité des hommes américains blancs d’âge moyen a augmenté drastiquement, surtout pour cause de maladies cardiaques (liées au stress), à l’overdose de drogues ou d’alcool ou encore carrément dû au suicide…

Mais récemment un homme est venu à la rescousse des plus “perdus” de ces mâles. Son hqdefaultnom est…Donald Trump: vous savez, celui qui n’arrête pas de faire des blagues sexistes à la télé tout en se présentant à la prochaine présidentielle américaine. Plein d’idées mysogyno-patriarcales, il promet à ces âmes masculines “errantes” de rétablir l’ordre millénaire en remettant les “femelles” à leur place, c’est-à-dire à la cuisine familiale…

Du coup, les hommes en mal de reconnaissance voient en lui une sorte de messie qui resoudra leurs soucis d’égos égratignés. Persuadés que grâce à lui ils vont retrouver leur puissance d’antan et que ceux qui les empêchent d’avancer (femmes mais aussi les jeunes et les étrangers plus ambitieux et cultivés qu’eux) vont être remis à leur place.

Ce sont eux qui voteront en majorité le 8 novembre prochain pour Trump. La peur a toujours était un très bon outil marketing et ce dernier l’a bien compris. C’est en jouant sur les peurs des hommes (d’échec, de ne pas être à la hauteur, de ne pas correspondre à la norme) qu’il espère gagner la bataille des élections.

Mais j’espère sincèrement qu’il y aura suffisamment de personnes éclairées et saines d’esprit  aux États-Unis pour ne pas donner la possibilité à ce monstre roux aux pattes dorés d’aller au bout de ses idées rétrogrades… désolé pour le vocabulaire mais ce personnage m’horripile  jusqu’au bout des ongles.

Sur cette note activiste,

Je vous souhaite une très bonne journée,

Et on en reparle le 8 Novembre prochain…

Votre Vale

 Non mais sérieux, lui – président???f732a853fbdb58138c65cea10f113a62.jpg

 

 

 

 

 

 

Posted in Tendances Société | Tagged , , , | Leave a comment

Nos valeurs intrinsèques ou comment je cherchais l’origine des comportements actuelles (et ai trouvé, en partie)

Hello,

Aujourd’hui j’ai décidé d’aller plus loin en essayant de trouver les causes de certaines tendances actuelles (oui, je sais, je donne tout pour la science :)) Et dans ma quête je suis tombé sur une enquête, la World Values Survey (WVS), qui étudie, depuis 1981, à travers près de 100 pays, l’évolution des valeurs et des croyances autour du monde.

wvshome.jpg

Nos valeurs! Oh oui, c’est le mot-clé de cet article. Car…

Nous sommes tous différents. Là-dessus, il n’y a pas de doute. Mais on ne peut pas non plus nier que nos valeurs, la manière de penser et le comportement sont très influencés par notre éducation et notre environnement. Les croyances varient donc selon la région du monde où l’on vit, et par conséquent chacun adhère à celles de sa région (à moins que vous ne soyez un psychopathe ou anarchiste complet…)

Il est tout aussi logique (selon moi en tout cas) que nos valeurs influencent énormément nos choix politiques et notre comportement social en général. L’étude WVS est par conséquent un outil très précieux pour les experts en sociologie qui l’utilisent pour expliquer les comportements d’aujourd’hui ainsi que leur évolution.

Le résultat de cette enquête a été la création d’une carte qui démontre clairement les différences de valeurs selon les régions du monde. Construite sur 2 axes :

  1. Les valeurs traditionnelles versus les valeurs séculaires-rationnelles
  2. Les valeurs de survie versus les valeurs d’auto-expression

Les pays s’y placent selon les résultats annuels de l’enquête. Vous trouverez son édition 2015 ci-dessous.

Les valeurs traditionnelles soulignent l’importance, dans la société, de la religion, des liens “parent-enfant”, du respect de l’autorité et des valeurs familiales traditionnelles. Les gens qui adhèrent à ces valeurs rejettent le divorce, l’avortement, l’euthanasie et le suicide. Ces sociétés ont aussi un niveau élevé de fierté nationale.

Les valeurs séculaires-rationnelles sont complètement à l’opposé des valeurs traditionnelles. Dans les sociétés les privilégiant, on accorde moins d’importance à la religion, aux valeurs familiales et à l’autorité. Divorce, l’avortement, l’euthanasie et le suicide sont considérés comme relativement acceptables.

Les valeurs de survie mettent l’accent sur la sécurité économique et physique. La société se caractérise aussi par une perspective relativement ethnocentrique et un niveau faible de confiance et de tolérance (envers les minorités).

Les valeurs d’auto-expression accordent beaucoup d’importance à la protection de l’environnement, la tolérance croissante face aux étrangers et aux minorités ainsi qu’à l’égalité des sexes. De plus, on observe dans ces sociétés une demande croissante pour la participation à la prise de décision dans la vie économique et politique.

culturemap_may2015.jpeg

Je ne vais pas vous ennuyer avec toutes les conclusions de l’enquête (ça risque d’être légèrement long…) mais j’aimerais vous donner quelques exemples de comportements sociaux actuels qui confirment oh que bien la pertinence de ces résultats.

Prenez par exemple l’amour du recyclage des pays nordiques. Ce sont de véritables champions mondiaux en la matière! Et comme par hasard ils se trouvent tout à droite de l’axe des X, c’est-à-dire qu’il s’agit de société avec une forte prédominante des valeurs de l’auto-expression. Et tout devient logique : ces pays sont à un tel stade de développement qu’ils n’ont plus à se soucier de la sécurité (=valeurs de survie) et peuvent donc se consacrer à la protection de l’environnement et autres sujets plus “futiles”. Les pays nordiques sont aussi plus tolérants envers les minorités car les individus n’ont plus à se battre pour le bien-être personnel.

La carte montre aussi que la religion influence ENORMEMENT les valeurs et par conséquent le comportement des gens. On le voit très clairement grâce aux clusters, regroupant les pays par leurs religions respectives.

Comparons par exemple les pays à prédominance musulmane (en bas à gauche de la carte) avec les pays asiatiques (Chine, Japon, Taiwan) en haut à gauche, dominés par le confucianisme. Cette disposition expliquerait parfaitement le taux élevé des suicides en Asie: vu que les valeurs séculaires-rationnelles, caractérisant cette région, tolèrent facilement cet acte, celui-ci a beaucoup plus de “chances” de se développer là-bas qu’en Afrique ou au Moyen-Orient (ou encore dans les pays de l’Amérique Latine, très catholiques et aussi en bas de la carte), où la religion considère le suicide comme un péché très grave.

Il en est de même avec la tolérance envers les minorités sexuelles. Sur la carte ci-dessous vous pouvez observer les différences régionales dans la perception de l’homosexualité. Et de nouveau, la disparité régionale des valeurs (de survie versus d’auto-expression) expliquerait parfaitement le fossé existant entre certains pays. L’exemple le plus éloquent serait le contraste des couleurs sur cette carte entre la Russie (où les valeurs de survie prédominent) versus les USA ou la Suède (avec leurs valeurs d’auto-expression) :

wvs-homo

Bon, il est vrai que je pourrais passer des heures à donner des exemples et analyser les situations des différents pays en faisant démontrer le lien avec leurs valeurs, mais je suis là que pour vous faire découvrir des faits intéressants et non pas pour écrire un bouquin (quoi que j’y pense de plus en plus 😉 ) Donc si l’envie vous prend d’en apprendre plus sur le sujet (et peut-être découvrir votre pays en peu plus),  je vous invite à visiter le site officiel de l’enquête: www.worldvaluessurvey.org

Et sur cette note cross-culturelle, je vous quitte.

En vous souhaitant une bonne journée ensoleillée,

Votre Vale

 

 

Posted in Cultural, Multicultural, Cross-cultural | Tagged , , | Leave a comment

Le marketing du “Mono (produit) ou rien” ou quand le consommateur devient (vraiment) exigeant.

Hello!

Vous est-t-il déjà arrivé à vous sentir submergé de choix dans un magasin ou restaurant ? Ben vous n’êtes pas les seuls. Aujourd’hui les gens recherchent de plus en plus la simplicité. Dans un monde où tout vas trop vite, ils veulent aussi être être entendu, conseillé, même chouchouté par quelqu’un qui connait bien son produit et qui en prend soin. Pff… pas difficiles ceux là. Mais ce sont vous et moi, ne l’oubliez pas, sinon la tendance ne serait pas née (c’est pour ca qu’on l’appelle la tendance d’ailleurs 😉 ) Bref…

imagesUn des exemples flagrant de cette nouvelle vague est la restauration : je suis certaine qu’il vous est déjà arrivé de partir à la recherche DU (meilleur) burger/kebab/sandwich/croque-monsieur ou DE LA meilleure tarte aux abricots/fraises/pomme de votre ville.

Si c’est le cas, vous êtes, sans vous rendre compte, initiateurs et promoteurs de la nouvelle mode pour des restaurants « mono-produit », dédiés (comme son nom l’indique) à un seul produit. En voici quelques exemples :

Balls (resto de boulettes), Mozzato (bar à mozza) à Paris ou encore Knees to chin (les rouleaux d’été) à Bruxelles

Pour le dessert vous avez le choix entre les tiramisus de chez We Are Tiramisu, les éclairs à L’éclair de génie ou encore  les choux à la crème de chez Mon Chou Paris. Le tout à Paris.

eclair-de-genie-011

A Londres ca devient plus extrême, on y trouve des restos bizarres dédiés à l’homard – Smack Lobster, aux truffes – Tartufi & Friends ou encore un concept rigolo du nom de Pickle & Toast qui propose uniquement des cornichons accompagnés du pain et fromage. Pour le petit déj vous pouvez opter pour le Cereal Killer Cafe, un bar à céréales proposant plus de 120 (!) types de céréales.

cerealkillers_rg023

Il n’y pas que la restauration qui est touchée par cette tendance. Dans la confection il  y a aussi ses champions de niche. Par exemple la marque YKK, se spécialisant dans les fermetures à glissières, est indétrônable depuis des dizaines d’années. Ou encorelomography_rue_sainte_croix_de_la_bretonnerie_marais_paris-1 Lomography, pour les fans de la photo argentique, proposant un choix énorme d’appareils photo rétros et accessoires. J’ai finalement trouvé un concept assez sympa : La Chaussette Noire, site web où vous pouvez commander des chaussettes…noires…et c’est tout !

Mais alors d’où vient cette envie de spécialisation ? Deux raisons principales pour ça :

Tout d’abord la concurrence. De plus en plus rude, elle force les entreprises à se distinguer d’une nouvelle manière, la distinction par le prix devenant de plus en plus difficile avec la mondialisation. De plus les enseignes mono-produit sont moins chers à exploiter et plus rapidement rentables (effet des rabais sur le volume chez les fournisseurs p.ex ).

Et deuxièmement, c’est une question de la psychologie humaine. Les consommateurs sont de plus en plus en quête too-many-choices.jpgde la qualité des produits qu’ils achètent. Du coup, en se concentrant sur un seul type de produit il devient plus facile pour les restaurateurs ou gérants d’enseignes mono-produit, de bien le connaitre et de soigner sa qualité (en étant plus exigeant sur la provenance ou les matières premières par exemple). En parallèle, le client est de plus en plus exigeant au niveau du conseil et de l’approche personnalisée qui devient possible dans ce type d’enseignes. Et puis les humains n’aiment tout simplement pas avoir trop de choix qui leur met dans une situation d’inconfort.

Pour finir, si jamais, à cause de cette tendance vous avez un peu abusé de bonnes choses, il vous reste la solution de la mono-diète 😉 Il suffit donc de manger un seul produit pendant toute la durée du régime. Des pommes, du raisin ou du riz uniquement. Pas sûr que ca soit très savoureux mais  au moins vous resterez logique dans votre démarche 😉

Sur cette note monomaniaque je vous souhaite une très bonne journée.

Votre Vale

 

Posted in Tendances Food, Tendances Marketing | Tagged , , , , | Leave a comment

Modest fashion: quand la mode et la religion deviennent amis

Hello,

Aujourd’hui j’aimerais vous parler d’un sujet un peu sensible. Il s’agit ce qu’on appelle la modest fashion ou la modd-g-hijab-linee pudique, respectant les codes stricts religieux et portée principalement par les musulmanes pratiquantes (mais pas que! Je vais y revenir plus tard)

J’ai choisi ce sujet car d’un côté c’est une tendance montante qu’on ne peut juste plus ignorer mais aussi en espérant que cela pourrait amener un peu plus de tolérance dans l’esprit des gens et les rassurer sur son…pacifisme disons.

On commence donc par son ampleur : quand on sait qu’il y a plus de 1,6 milliards de musulmans dans le monde (et qu’il y en a parmi eux des individus pas vraiment pauvres), on se dit que le marché à saisir est juste énorme. En effet, selon le rapport Global Islamic Economy de Thomson Reuters, la communauté musulmane mondiale a dépensé 266 milliards de dollars en vêtements et chaussures en 2013. Et 2019 ces dépenses devraient atteindre les 484 milliards selon les estimations. Du coup…

Tu m’étonnes qu’un marché de près de 500 milliards de dollars, ça attire les géants de l’industrie textile, les petites marques ainsi que les enseignes de luxe! C’est devenu aujourd’hui toute une industrie avec laquelle il faut compter. Et tout le monde s’y met:

8d5199ca-a7eb-456f-aad8-dad0b0d4b2bb.jpgEn 2015, à Istanbul s’est déroulé le 1er défilé international de modest fashion. Les premiers rangs étaient remplis, comme d’habitude, de bloggeuses mode. Mais attention! – pudiques, elles aussi! Une des plus connues, l’anglaise Dina Tokio, est suivie par près d’1 million d’internautes sur Youtube (super marrante avec son accent british ;)). L’Angleterre est par ailleurs le pays où ce phénomène est le plus développé et toléré. La Suisse aussi a ses stars pudiques, comme cette blogueuse, Yousra Zein, avec son blog Hayekk.

On assiste même à l’émergence de nouveaux termes fashion, tels que hijabistas (fashionistas portant le voile) ou encore mipster – hipster de confession musulmane.

Une vidéo sur le sujet, “Somewhere in America, Muslim Women Are Cool”, a d’ailleurs créé le buzz récemment aux États-Unis (voir ci-dessous), montrant des jeunes femmes musulmanes vêtues au top des nouvelles tendances et portant toutes le voile, s’amuser dans les rues de New York, le tout sur la BO de Jay-Z. Les réactions ne se sont pas fait attendre sur les réseaux sociaux: beaucoup d’encourageantes mais aussi des critiques, même de la part de la communauté musulmane, trouvant que celle-ci est trop osée et/ou qu’elle représente mal les valeurs musulmanes. On ne pourra jamais contenter tout le monde mais ce qui est sûr, c’est que ses auteurs (le collectif #Mipsterz) ont atteint l’effet recherché: les gens en parlent.

 

Tout ça ne plait pas à tout le monde bien entendu. Souvenez-vous de la polémique provoquée par ce burkini, vendu sur le site web de Marks&Spenser. Ou encore lorsque Dolce & Gabbana a lancé en France sa première collection de hijabs et abayas. Je souligne,marks-and-spencer-cover en France. Car il faut noter que c’est dans l’Hexagone que les voix s’élèvent le plus contre cette nouvelle mode (les pays anglo-saxons et l’Europe du Nord étant beaucoup plus tolérants). Des intellectuels, féministes et politiques frenchy lui reproche d’être, dans l’ordre, contre les valeurs républicaines (intellos), dégradant pour les femmes (féministes) et tout simplement improbable dans un pays laïque. Face à cette résistance, certaines marques ont même décidé d’arrêter d’exporter en France…dommage.

Ces polémiques me rappellent un épisode dans l’histoire de la mode, lorsque, en 1966, Yves Saint Laurent a sorti le premier smoking pour femmes. Le choc complet! Ben aujourd’hui même les plus réticents se sont habitués aux “femmes en pantalons” 😉 Je me fais donc peu de soucis pour l’acceptation de cette tendance par le plus grand nombre.

moda-evang_lica-vestido-longo-isah-bella-fiorella-i.jpgFinalement, comme mentionné au début de l’article, il n’y a pas que les musulmanes qui sont concernées par cette mode. Certaines autres confessions ont aussi aimé et adopté ce trend. Et l’un des pays où la tendance est la plus forte est…tenez-vous bien car vous risquez de tomber…le Brésil! Oui oui, dans le pays des corps parfaits, en maillot de bain les 11 mois par an, la religion (l’évangélisme) fait partie intégrante de la vie d’environ 30 millions de pratiquants. Les marques brésiliennes (la plus connue est Joyaly Moda Evangélica) ont bien senti le filon et fabriquent depuis quelques années déjà des vêtements pudiques, qui couvrent les bras et les jambes selon les codes religieux. Personnellement, étant de confession orthodoxe, je suis aussi (dans une moindre mesure bien entendu) concernée, car il est obligatoire pour les femmes orthodoxes de se couvrir la tête à l’église (j’ai donc moi aussi ma petite collection de foulards 😛 )

Honnêtement, je me mets à la place de ces femmes. Moi, qui adore porter les minijupes, si quelqu’un me regardait de travers dans la rue ou m’interdisait tout simplement d’en porter, je peux vous dire que je serais un peu déprimée. La même chose avec le voile et autres jupes longues. Si elles kiffent les porter, ben laissez-les porter ces bouts de tissu! Tant que c’est un choix (je ne parle pas des femmes qu’on oblige à porter le voile, c’est une autre histoire), “the sky is the limit” comme on dit, laissons notre imagination nous guider…la mode a connu des choses plus improbables que ça 😉

Et franchement, n’a-t-on pas mieux à critiquer que ces pauvres foulards? Je trouve qu’aujourd’hui il y a des sujets légèrement plus préoccupants, genre le racisme, la pauvreté, les maladies… enfin bref.

Voilà, sur cette note “coup de gueule”, je vous laisse faire votre shopping J

Bonne journée ensoleillé à vous.

Votre Vale

Posted in Tendances Marketing, Tendances Mode | Tagged , , , , | 2 Comments

Un bébé blond aux yeux bleus, avec un papa qui a fait Harvard? 1000 EUR svp, merci!

Hello,

Aujourd’hui j’aimerais vous parler des enfants et de l’avenir. Non pas pour dire que les enfants c’est l’avenir (ca me parait assez logique..) mais pour vous parler de la manière dont on fera les enfants dans le futur. Car il risque d’y avoir du changement…

baby

En effet, aujourd’hui on fait de moins en moins de bébés. D’un côté parce qu’on hésite de plus en plus ou alors on n’y arrive tout simplement pas (plus). Les statistiques font peur: déjà en 2008 en France, les études ont démontré que près d’un couple sur 4 (!) n’arrive pas à avoir d’enfants. Cela est représentatif de ce qui se passe en Europe et ailleurs dans le monde. Et en cause est très souvent…eh bien…la qualité du sperme de ces monsieurs (désolé, mais c’est comme ça).

En 20 dernières années la quantité de spermatozoïdes chez les hospr012mmes a été divisée par 2 ! Les scientifiques expliquent ce phénomène par l’influence des perturbateurs endocriniens (pesticides et autres produits chimiques), le stress ou encore les fameuses ondes de nos portables: les mecs, arrêtez de mettre vos téléphones dans la poche de devant de vos pantalons, car vous êtes juste en train de mitrailler vos futurs gosses…

Rien d’étonnant donc que les techniques d’insémination artificielle ou “in vitro” sont de plus en plus répandues. Et si c’est la qualité du sperme qui vous gène, rien de plus facile: vous pouvez carrément vous en procurer du tout frais sur internet! Les banques de sperme se développent de plus en plus et c’est même devenu un business trèèèèès lucratif. La plus grande se trouve au Danemark: Cryos intenational sperm bank. Les prix des paillettes (c’est dans ce format qu’on vend les spermatozoïdes) varient de 63 à 600 EUR en fonction des caractéristiques du donneur. Cryos propose de choisir la taille de ce dernier, sa couleur des yeux, son groupe sanguin ou encore son poids mais certaines banques vont beaucoup plus loin et permettent de choisir le donneur selon son niveau d’études, ses hobbies ou même son animal préféré… (mais où va le monde???)

Dans certains pays on voit désormais l’apparition d’une nouvelle occupation: donneur de sperme! Faut dire que selon votre profile et votre état de santé, ca peut devenir pas mal lucratif… Je précise que ce n’est pas le cas partout car dans certains pays, la France et la Suisse notamment, le don de sperme est gratuit.

Si la situation continue à évoluer ainsi, on risque d’assister à l’émergence de toute une industrie, avec ses multinationales, ses profits mirobolants et même ses stars ! Imaginez donc:

…2060, New York, devant le siège de Globalsperm Ltd :P, les femmes sont hystériques à l’arrivée de Jame87e9ba097da13736b4b8038e75bbce9es Band (oui, mon imagination va loin desfois…), meilleur donneur de sperme des Etats-Unis, venu pour une session de dons. Il fêtera demain la millième naissance issue de son sperme… (le documentaire ci-dessous illustre bien cette possible évolution avec beaucoup d’humour) J

Vous rigolez, et pourtant cette situation loufoque est très probable, vu la demande pour ce type de…produit. Et cela représente aussi plusieurs dangers :

Ce nouveau « marché » émergent n’étant pas du tout réglementé, toutes les dérives sont envisageables. Cela va des “arnaques sur donneur” (il est arrivé qu’un banque de sperme, faute de suffisamment de contrôles, n’avait pas identifié un donneur schizophrène, la tricherie étant remarqué par les parents des enfants nés ainsi) jusqu’au danger de consanguinité (il n’y a aucune traçabilité au niveau des envois de paillettes).

Les gouvernements devraient donc vraiment se pencher sur la question, même si je comprends que certains sujets d’actualité paraissent plus urgents (crise économique ou la montée du terrorisme pour en citer quelques-uns) Mais à bien réfléchir, ce n’est peut-être pas si bête de mettre la priorité sur les sujets touchant aux enfants. Car un enfant heureux et en bonne santé a beaucoup plus de chances de devenir un individu comblé et respectueux qui voudra faire du bien autour de soi #chercherlacause #digdeeper #jesuisuneeternelleidéaliste

Voilou voilou. Pour finir, je vous recommande vivement de regarder la vidéo ci-dessous, qui traite du sujet avec une touche d’humour sympa 🙂

Et sur cette note très… disons productive… je vous souhaite une très bonne journée!

Votre Vale

ff1a0ab31491b8f918cedaab0accb886

Posted in Tendances Société | Tagged , , | Leave a comment

Ton temps tu organiseras!

Hello,

Eh oui, “I am back”, comme on dit 🙂

J’ai enfin retrouvé du temps pour écrire et je dois avouer que cela m’a manqué depuis 2 ans…

J’avoue que j’avais délaissé cette plaisante activité par un manque cruel de temps…faut dire qu’entre le boulot, le bénévolat, le sport et autres nombreuses activités d’hyperactive, je pouvais écrire que la nuit…et encore.

Mais actuellement, en étant en recherche, active, d’un nouveau challenge professionnel (c’est ce que je mets dans ma lettre de motivation 🙂 ) j’arrive enfin à dégager un peu de temps pour écrire et pouvoir vous éclairer de nouveau sur de nombreuses tendances qui secouent notre société (mon dieu, ça m’a vraiment manqué..) ♥

Et pour bien recommencer j’aimerais justement vous parler du temps, ou plutôt de sa omnifocus-tipsgestion (ce qu’on appelle communément « time management » outre-Atlantique). Car oui, il faut se l’avouer, la gestion du temps se trouve depuis une dizaine d’années au cœur des préoccupations des gens. Faut que tout aille vite et bien et si possible plusieurs choses en même temps…sympa le programme ! A moins d’être un superhéros, c’est dur de garder le rythme (et n’allez pas me dire que vous y arrivez, je vous vois croiser les doigts derrière le dos). 😛

Afin de survivre dans ce monde de brutes, rien de mieux qu’une bonne l’organisation. Et comme on n’est pas les premiers à y avoir songé, les gens intelligents (= les scientifiques) ont même inventé tout un domaine d’études sur ce sujet:la chronopsychologie! La chrono quoi?

En gros c’est l’étude de la manière de gérer son énergie (physique, mentale et émotionnelle), fluctuante au cours de la journée, en répartissant ses activités quotidiennes selon ces variations. Incroyable, non?

Notre énergie connaissant des hauts et des bas, le plus malin serait de placer des activités à haut rendement (celles qui exigent le plus grand effort mental) lors de ses pics qui durent en général par cycle d’1h30. Iindexl y en a 2 par jour: de 10h à 13h et de 16h à 20h. Celui du matin est le moment idéal pour réaliser les tâches les plus importantes (écrire enfin ce fameux rapport pour le chef p.ex). Par contre, à midi et en début d’après-midi vous pouvez oublier de faire fonctionner votre cerveau correctement qui se met en mode “laisse-moi-tranquille”. C’est là qu’il faut répondre à ses emails et réaliser les autres tâches ingrates. Enfin, vers la fin de l’après-midi vous pouvez retenter de placer une réunion importante.

En voilà pour l’essentiel. Le plus important à en retirer est l’adoption d’un rythme non pas linéaire mais en relief, c’est-à-dire qu’il ne faut pas se consacrer à une tâche pendant une trop longue durée. Par conséquent, la stratégie “Je-vais-bosser-5 heures-non-stop-et-finir-ce-fichu-rapport” ne marche pas et ne sert qu’à vous frustrer. Le mot d’ordre est donc la PAUSE, dont la meilleure fréquence est de 15 min toutes les 1h30.

Pour finir, un fait intéressant:

left_vs_right_by_orchid_bud-d79bvxx

Les deux hémisphères de notre cerveau ne fonctionnent pas en même temps avec la même intensité. Quand le cerveau gauche (logique et la rationnel) est au plus haut de son activité, le droit (créatif et intuitif) est au minimum de son rendement  et vice versa. Cela change toutes les 1h30 (décidemment c’est “The” durée de nos rythmes internes). Afin de profiter au mieux de cette particularité il faudrait déterminer le moment lorsque chaque phase se produit et y placer les activités qui y correspondent. Mais comment les détecter, ces phases?

Alors là, tenez vous bien, c’est votre nez qui va vous y aider! En effet, une étude américaine a démontré qu’on a toujours une narine légèrement plus congestionnée que l’autre et qu’il existe un lien entre ce phénomène et le cycle de dominance des hémisphères du cerveau.

En gros: si vous constatez que votre narine droite respire mieux que la gauche, vous êtes en phase rationnelle et logique car elle communique avec le cerveau gauche. Et si c’est votre narine gauche qui est plus libre, vous êtes en mode créatif, courez donc vite prendre vos pinceaux, crayons etc. afin de faire exprimer le Van Gogh qui sommeille en vous!

Sur cette note très créative je vous laisse, j’ai ma phase pragmatique qui arrive à grand pas…

Je vous souhaite une très bonne soirée et à très bientôt, ici même 😉

Bisous les loulous

Votre Vale

Grenouille avec un journal

 

 

 

 

Posted in Tendances Société | Tagged , , , , | Leave a comment

Au revoir, le métrosexuel et bonjour au spornosexuel, Le Mâle des années 2010!

Salut,

Vous connaissez sûrement les “métrosexuels”. Vous savez, ces mecs qui ont plus de crèmes que vous dans leurs salles de bain et dont le budget fringues est le triple du vôtre? Inventé en 1994 par le journaliste Mark Simpson, ce néologisme a depuis s’est fait une belle place dans notre langage quotidien.

“..Le métrosexuel, ce jeune homme disposant de solides revenus, travaillant ou vivant en ville (car c’est là que se trouvent les meilleures boutiques), est peut-être le consommateur le plus prometteur de la décennie…un collectionneur de fantasmes qui lui sont apportés via la publicité.” C’est en ces termes que Mark Simspon définit ce curieux phénomène à l’époque.

Vingt ans plus tard, il est de retour avec un nouveau terme, ledonjon-tt-width-604-height-399 “Spornosexuel”. Contraction des mots “sport” et “porno”, il définit le nouveau mâle soucieux de son apparence qui met désormais l’accent moins sur les vêtements, mais beaucoup plus sur son corps. Oubliées les heures à soigner son style vestimentaire: son temps libre, il le passe désormais à la salle de sport. Quant au “porno”, n’ayez pas peur.. le nouveau mâle n’est pas un obsédé sexuel et ne fait pas de sex-tapes (enfin, normalement) mais aime simplement se montrer et se faire désirer sur Instagram, Facebook, et autres Twitters…

Mais d’où vient-il et que est-ce qui a changé finalement depuis le mec métro? Eh bien, la “faute” est (selon ma petite réflexion perso) aux deux tendances distingues:

sporno-copyD’un côté, il y ce culte du corps qui s’impose de plus en plus aux hommes par les magazines et autres réseaux sociaux, ces paradis de l’exhibitionniste.

De l’autre, à force de voir ces mecs efféminés qui passent leur temps à débattre sur la sortie de la nouvelle collection de Karl (Lagerfeld) ou de Marc (Jacobs), la société en a eu marre et exige désormais de l’homme de redevenir viril. “…On veut des mâles, des vrais…”, semble-elle implorer. Bon…en fait ce sont surtout les femmes qui implorent, ne sachant plus distinguer un homme d’un homo…Elle est nulle, je sais…Hmm, bref.

Donc, entre ces deux “feux croisés” (le culte du corps et l’envie de plaire aux femmes exigeantes) l’homme, se sentant de plus en plus perdu, a finalement trouvé une parade: redevenir viril (musclé, bronzé, macho), tout en restant stylé, mais surtout, surtout le faire savoir au monde entier! Il en a dans la citrouille finalement, le garçon, dis-donc…

Konbini-spornosexuel-810x402spornosexuel3En gros, ce serait une version plus poussée du métrosexuel, une évolution hypersexualisée de ce dernier: obsédé par son corps et les réseaux sociaux qui l’encouragent toujours plus à se faire plus désirable: attention le Métroterminator arrive!

@Messieurs: si vous voudriez savoir si vous aussi, vous en êtes un – je vous recommande de passer ce petit test: Am I a spornosexual? (en anglais, mais tout le monde parle anglais de nos jours, n’est-ce pas? 🙂

Finalement, ce n’est qu’une suite logique de la “féminisation” rapide et progressive des mecs. Après le développement de leur intérêt pour la mode, le style et le soin de soi et leur envie de paternité,  ils cultivent de plus en plus leur côté sensible et égocentrique (considérés comme essentiellement féminins). Après tout, l’homme n’est-il pas une femme comme une autre? CQFD 😉

Et voici pour finir un petit reportage sympa que j’ai vu récemment sur ce sujet dans 100% Mag:

Êtes-vous un spornosexuel ?

Sur cette note macho et sensible,

Je vous souhaite une bonne soirée

Votre Vale.

P.S.: J’ai adoré chercher des images pour cet article 😉

1000384583_B972945939Z.1_20140617124544_000_GCV2LJ8SS.1-0

Posted in Tendances Société | Tagged , , , | Leave a comment

Soyez choqués: la pub sociale vous ouvre les yeux!

Hello,

Je suis tombé récemment sur une sélection de publicités sociales sur un de mes sites préférés dédiés à la création artistique Adme.ru. Wow…j’ai été véritablement abasourdie par la puissance des messages qu’elles arrivent à transmettre. Elles sont une preuve flagrante que le bon choix d’un visuel peut toucher votre audience au plus profond de leur âme (j’avoue que par moments je versais presque une larme…). Du coup, j’aimerais beaucoup en partager quelques-unes avec vous:

On commence fort…avec le message “Aimez-vous” de la part du Benetton. Le montage est juste génial!

6004510-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-51-1

L’association WWF est très calée dans la création de ce genre de messages. Voyez par vous même:

“Les poumons de la planète”5989510-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-25

” Et un petit papier- un arbre, un papier – un arbre…”
5981710-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-49

“Ca fait peur. Et ça, encore plus…”
5977760-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-30-2Et encore 2 messages très percutants pour la survie de la planète: “Chaque année, la pollution de l’air tue 60’000 personnes dans le monde”

5981810-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-37

Quant à la pollution de la mer, elle provoque des conséquences…dans votre assiette! Un sushi?

5982260-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-8-1

Et maintenant plus fort: contre les inégalités sociales: “La couleur de ta peau ne détermine pas ton futur” Tout à fait d’accord!

5985910-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-24-1

Pour la protection de l’enfance: “Les prédateurs sexuels peuvent se cacher dans le téléphone de votre enfant” Brrr…

5986260-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-62

On passe au registre de la santé maintenant: “La fumée provoque une vieillesse prématurée”. On voit ça, eh… 😉

5990210-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-43

La protection routière est un domaine dans lequel ce type de communication choquante marche à tous les coups: “Attache-toi – reste vivant”

5980060-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-40

“Ne téléphone pas au volant” – Limite gore.

5979360-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-18-1

Enfin, les organismes non-gouvernementaux internationaux y recourent très fréquemment aussi. Voici l’example de l’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture): “Les victimes des tortures sont les personnes comme toi ou moi”.

6004410-R3L8T8D-650-public-interest-public-awareness-ads-13

ou encore celui de l’Amnesty International: “Cela ne se passe pas ici, mais cela se passe maintenant!”

6004610-R3L8T8D-650-amnesty-international-campaign-ads-122

Et pour finir en “beauté” (mauvais jeu de mots, je sais) je vous propose une vidéo qui fait carrément froid dans le dos…j’espère juste que le message passera (pour moi ça a été le cas, mais j’ai déjà ce qu’il faut).

Mais avouons le – actuellement les gens sont tellement blasés par un bombardement publicitaire constant qu’il y a que ce genre de messages choquants qui puisse réveiller nos consciences ensommeillées et pousser à agir.

Et sur cette note sanglante,

Je vous souhaite une très bonne nuit (sans cauchemars)…

Votre Vale

Posted in Tendances Marketing | Tagged , , | Leave a comment

Quand toutou et matou font vendre vos produits

Salut,

Aujourd’hui je vais vous parler d’une nouvelle tendance (oui, je ne fais que ça, je sais…) marketing (il y en a aussi beaucoup sur ce blog) fun, drôle et sympa (sinon j’en parlerais pas, eh!) qui monte de plus en plus (bon à savoir pour mes collègues du marketing). Enfin bref…

Ah oui, je vais aussi vous parler d’animaux (Bon, là, vous vous dites – elle a complètementanimaux-dans-les-pubs-7 perdu les pédales, la pauvre…) Pas complètement, non, car la nouvelle tendance ce sont justement les animaux ou plutôt leur utilisation dans les campagnes publicitaires et promotionnelles. Les publicitaires recourent de plus en plus à toutes sortes de personnages animales vivants mais aussi et surtout virtuels (ça coûte beaucoup (!) moins cher) pour faire transmettre leur messages publicitaires. Et ça marche (et même très bien)!

Pourquoi? C’est ce que je vais vous démontrer en 3 points en dessous:

1. Ils suscitent d’emblée la sympathie. “L’utilisation d’animaux fonctionnera toujours, assure Hélène Sagné, de l’agence Bug. Ils bénéficient d’emblée d’un capital sympathie”. Facile: l’animal est paré de toutes les vertus (surtout domestiques) : fidèle, franc, proche de nous et intergénérationnel – tout bon. Bouygues Telecom l’a bien compris en remplaçant, dans son dernier spot, les acteurs par des chatons ultra mignons. Juste ADORABLE.

2. Ils permettent de faire passer des messages désagréables et ambigus. La grande variété d’animaux et des qualités qui leur sont associées permettent de faire passer certains messages désagréables (la campagne “Restons civils sur toute la ligne” de la RATP) ou ambigus (1615651_ratpcamgne1Les biches “Naturellement pulpeuses” chez Orangina) sans choquer le public. Grâce à l’illustration de ses leçons de morale sur le comportement dans le métro par des animaux dans sa campagne “Restons civils sur toute la ligne”, la RATP (régie du métro parisien) a réussi à gagner 6 points de capital sympathie tout en évitant la stigmatisation de certaines publics concernés…

Orangina, quant à elle, joue la provocation dans sa campagne “Naturellement pulpeuses” en mettant en scène biches, panthères ou encore lapines dans des tenues et situations de plus en plus osées. Or, grâce à l’utilisation de personnages-animaux, elle évite habilement un procès en sexisme: ce ne sont que des animaux après tout (virtuels qui plus est)!

orangina-spotspub

3. Ils coûtent bien moins chers que les acteurs humains. Finalement “Last, but no Least”, les animaux coûtent bien moins chers que les mannequins ou les acteurs, ne se plaignent de riefeu-vert-chat-blancn et ne réclament pas de royalties. Ainsi, Virgin Mobile fait pas mal d’économies avec ses moutons (qui ne veulent pas se faire tondre) et ses poeFkEuPhkauQtrv3kl8aSADl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9ulets (qui ne veulent pas se faire plumer) en ne pesant que 1,4 % des dépenses publicitaires du secteur tout en atteignant les 73% de notoriété dans les télécoms. Une très belle performance pour un tel budget minuscule! De plus, en préférant des bêtes virtuelles à leurs homologues réels, vous pouvez économiser autour des 25% sur les coûts de tournage d’un spot publicitaire. Comme le Feu vert qui, depuis 2005, a préféré remplacer son fameux matou par un chat numérique. En diminuant le coût de son spot de 400 000 euros à 300 000.

Pour finirtasmania, j’aimerais faire un clin d’œil à une agence de communication que je connais très bien et qui a su surfer habilement sur cette vague “animalière” lors de la création de son identité visuelle. Rien que le nom: ne vous évoque-t-il pas le personnage d’un dessin animé un poil tourmenté 😉 ? En tout cas, je vous conseille vivement de visiter leur website: taz-communication.ch. Chaque membre de l’équipe s’est d’ailleurs créé un personnage animalier très cute, pour souligner ce côté funky et détendu  😉

taz animals

Et voili voilà, sur cette note Rrrrr… et Wouaff…

Je vous souhaite une très bonne journée!

Votre Vale

Posted in Tendances Marketing | Tagged , , | 2 Comments

Chat alors!

Salut!

Regardez-moi cette petite bouille et osez me dire que vous ne la troulilbub-hed2-2013vez pas adorable! Si?Vous êtes un monstre! (bon, j’exagère un peu)…

Mais, dans ce cas, vous ferez tout de même partie d’un tout petit pourcentage de la population humaine qui ne fond pas d’émoi devant ces boules de poils qu’on appelle les chats 🙂

D’ailleurs ils n’y peuvent rien! Eh oui, il a été scientifiquement prouvé que les petits félins sont des êtres très apaisants: des études ont démontré qu’en caressant un chat notre rythme cardiaque diminue et son ronronnement fait baisser notre tension. Remède miracle contre le stress, l’anxiété et l’insomnie. Sorte de Xanax ou Prozac naturels 😉 Faut y aller quand même pour s’énerver contre une boule anti-stress…

Encore mieux: Les chercheurs de l’université d’Hiroshima ont trouvé récemment que le fait de regarder les images des bébé-animaux améliore notre productivité! En voici une raison de placarder son bureau de photos de chatons 😉 

Cela explique sûrement en grande partie l’engouement actuel pour nos amis miaulants: alors que le nombre de canidés ne cesse de baisser, celui de félins domestiques est en constante progression. En Suisse, ils sont actuellement 1,5 millions. Par ailleurs, les dépenses en croquettes, pâtée et autres litières frôlent les 295 millions de francs par année!

284578-grumpy-catEt certains vont plus loin en faisant de leur matou carrément une star! Qui n’a pas entendu parler de Grumpy ou Lilbub, plus suivis sur les réseaux sociaux que certaines stars (409 205 followers sur Instagram pour Lilbub tout de même!). Leurs propriétaires sont du coup devenus de vrais managers de célébrités. Le pionnier dans la matière, un certain Jim Edgar, avait créé le phénomène il y a treize ans déjà. Sur son site mycathatesyou.com  il poste des photos et vidéos drôles, émouvantes ou loufoques de chats, en proposant aux internautes de les partager avec leurs amis et/ou…ennemies :). La vedette du site est son propre chat bien sûr: le grand Maleficent.

Autre phénomène symFirst-Cat-Cafe-Opens-In-Europe-1pa: les “Neko café”, apparus il y a quelques années au Japon (“Neko” – chat en japonais) où on peut câliner un chat tout en sirotant son thé (vert ou pas). Désormais le concept s’exporte en Europe et aux Etats-Unis: Vienne, Londres, San Francisco et depuis peu Paris possèdent leurs “Neko cafés”, complet quasi tous les jours, selon les dires de la fondatrice parisienne. Et la Suisse pourrait même en avoir un bientôt (la demande de franchise venant de mon beau pays étant en cours d’étude actuellement).

Et voici pour finir quelques personnages félins célèbres:

pusheennnnn

Pusheen

téléchargement

Simon

647f

Maru, connue pour aimer les boîtes de cartons…

3092894-6735042798-Knml3

Felix

fnacpantherimage.toutlecine.com-photos-g-a-r-garfield-serie-tv-10-g

Et bien sûr l’incomparable Garfield!

Mais mon préféré, c’est Kesha, mon chat-chéri que j’adore (c’est le meilleur!)

310431_251394404907716_1460030675_n

Et sur cette note félino-câline, je vous souhaite une bonne soirée,

Votre Vale

Posted in Tendances Société | Tagged , , , , | Leave a comment

“Crazy is trendy” ou…c’est du grand n’importe quoi!

Salut!

Je sais pas si c’est à cause de la crise, du réchauffement climatique ou de l’annulation de la fin du monde, mais j’ai eu l’impression dernièrement que le monde perd un peu les pédales…en voyez par vous-même les divers manifestations de cette nouvelle réalité:

Tendance “Seapunk” C’est la nouvelle tendance mode 2013. Elle est caractérisée par l’utilisation massive des couleurs bleue, verte et turquoise ainsi que du style “tie-dye”(technique de transformation du tissu pour qu’il paraisse délavé) et de tout un ensemble de références à l’univers aquatique : dauphins, coquillages ou algues…dans ses vêtements, coiffure et maquillage. En gros, les seapunks veulent se lier corps et âme avec la mer. Quant à leur style…franchement, est-ce que vous croyez qu’une personne mentalement stable pourrait s’habiller ainsi? (le fait que Lady Gaga en est fan prouve parfaitement mes conclusions..)

seapunk-style--large-msg-133409532586

Les-codes-du-style-Seapunk_image_dossier_paysage_2

orig-15094641_large

Les hipsters disjonctent:

Bon, déjà à la base les hipsters sont un groupe d’individus à part. Le mot d’ordre chez eux c’est anticonformiste et indépendant (art, film, musique, mode, idées etc..) Eux-mêmes veulent être considérés ainsi. Soit. Mais cette année, leur envie d’alternativité les a tellement tapé au cerveau qu’ils commencent à produire de actes complètement fous et parfois même dangereux pour leur santé !

Ils font des concours de lancer de lunettes: crées en 2010 par un Berlinois, ces “championnats” incluent de telles épreuves pas communes comme…le tir à la corde avec des jeans slim ou le lancer de lunettes…cela s’appelle Hipster-olympiade et en voici un petit extrait :

Ils fument des cigarettes Bio! Tout ce qui est Bio = Sain? Oui, selon les hipsters, même les clopes. Suivi d’un cancer Bio, lui aussi…au moins ça.

Ils cuisinent et mangent des trucs chélous: Je sais pas comment appeler autrement le steak de bœuf avec la sauce à la banane, le porc au sirop pour la toux à la cerise ou le cheesecake au fromage synthétique (et ce sont les recettes les moins trash que j’ai vu), généreusement préparées et diffusées par l’anglaise Jo Fuertes Knight sur son blog de cuisine Girleatsfood. Ben oui, les recettes de cuisine bons et sains, c’est trop conformiste! le hipster préfère vivre dangereusement 🙂 Bon appetit!

Les tendances Net pas très nettes:

Vous pensez qu’une personne mentalement équilibrée se ferait prendre planking-shirten photo couchée en position de la planche (la tendance planking) dans toutes sortes d’endroits insolites et souvent dangereux en la diffusant ensuite sur le Net? Dans le même genre il y a aussi la prise de photo de soi en: Teapotting (en positionnant les mains en forme du pot de thé (un truc d’Anglais…); Owling (en se mettant en position d’une chouette sur une branche); Horsemanning (la photo de 2 personnes qui ont l’air d’une personne et de sa tête détachée…), ou Batmanning…(en s’accrochant par les pieds à quelque chose, la tête en bas, comme une chauve-souris). Est-ce qu’une personne normale torturerait son chat en insérant sa tête dans un morceau de pain et en diffusant cette photo ignoble ensuite (voir Breadedcats)? Moi je vous dis, ça sent l’hôpital psychiatrique à des kilomètres…

3093907_370

Pauvre petite bête…

La folie est IN dans le ciné!

J’ai toujours pensé que les filmes sont une bonne représentation de la société dans laquelle ils sont créés. Et au vu du type de filmes actuellement à l’écran…ben, c’est pas tellement glorieux pour la société d’aujourd’hui. Jugez-en par vous – mêmes:

(Le titre du film La maladie psychique traitée)

“Une histoire d’amour”Le sado-masochisme7psychopaths

“7 Psychopathes”La psychopathie

“Happiness therapy”Les troubles bipolaires et hystériques

“Le magasin des suicides” (dessin animé!) – La dépression et les envies suicidaires

“Hitchckok” – La mégalomanie obsessionnelle

C’est donc ça, la société d’aujourd’hui?

Vous savez, en russe il y a une expression: “Chacun a ses cafards dans la tête”. Mais là, on dirait que notre faune microbiologique interne s’est développée un peu plus que nécessaire. Pour conclure je dirais que dans le cas ou cette tendance prendra de l’ampleur, il y en aura au moins une personne qui sera contente: votre psy…

Sur cette note psychédélique,

Je vous souhaite une bonne soirée,

Votre ValeimagesCAZGWSBU

Posted in Tendances Société | Tagged , , , , | Leave a comment

L’homme 2013 sera “100% Mâle”

Salut!

Petite constatation: “L’homme 2013 sera viril ou ne sera pas!” Voici ce que je peux déduire de l’observation des dernières tendances de la mode, société et consommation. Regardez les dernières campagnes publicitaires de marques fashion, les défilés automne-hiver 2012, les dernières sorties de cinéma ou jetez simplement un œil autour, sur vos potes masculins, et vous serez étonnés de constater la quantité incroyable de poils, barbes, muscles et autres manifestations de la testostérone présentes!

Automne-Hiver Zara

Fashion week Milan 2012

Campagne de pub de “Gucci Guilty”

Il n’y a bien sûr pas que le look qui est concerné par cette tendance. Le caractère de nos mâles modernes évolue rapidement. Du mâle efféminé, très populaire dans les années 2000 (avec l’arrivée du fameux métrosexuel) nous sommes passé à un idéal d’un homme fort (physiquement et mentalement) sur lequel on peut compter en cas de coup dur. La crise est passée aussi par là aussi apparemment, provocant une forte envie de sécurité chez les femmes…

Voilà ce que nous dit sur ce sujet le tendanceur Vincent Grégoire, du  cabinet Nelly Rodi (France) : “Dans le monde des mannequins, ceux qui marchent le mieux en ce moment en Europe ont de vrais gueules, un physique original une vraie personnalité. Les rouquins, par exemple, sont très tendance actuellement, on apprécie leur côté sulfureux un peu piquant”… C’est donc le retour généralisé du poil, abdos, et… macho?….Pas si vite!

Car en plus de devoir devenir plus virils, on exige aujourd’hui des hommes qu’ils restent (ou deviennent) doux et tendres à l’intérieur. Ce qui est intéressant à constater, c’est que le comportement des hommes a évolué selon les désirs des femmes! : ce sont elles qui veulent aujourd’hui des mecs à la fois virils, costauds mais aussi tendres et gentils. La tâche s’annonce difficile donc. Vincent Grégoire le confirme “…En 2012, les femmes veulent le beurre et l’argent du beurre…elles rêvent d’un mec musclé, mais pas trop, qui soit capable de leur tenir la porte dans certaines circonstances, mais n’hésite pas à la leur claquer au nez, signe qu’il a du répondant et du caractère..” 

En réalité, elles exigent des hommes ce qu’elles ont déjà fait elles-mêmes auparavant: rendre les deux sexes plus égalitaires, au niveau des comportements ainsi que des tâches attribuées. En devenant plus “masculines”, elles attendent désormais que les mecs fassent de même, et montrent plus leur côté sensible et « féminin ».

Force de constater que nous vivons dans une société réellement paradoxale: les mecs forts et doux à la fois aux côtés des femmes sensibles et sexy, mais féministes et sûres d’elles à l’intérieur…

Mais que est-ce qui nous attend dans quelques années? L’avenir nous réserve bien des surprises 🙂 

Sur cette note contradictoire,

Je vous souhaite une bonne journée!

Votre Vale.

 

Posted in Tendances Société | Tagged , | Leave a comment